Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

C.I / Agriculture : Promotion d’une nouvelle technologie qui accroit la germination

Une vue des participants à la cérémonie de présentation de la EQCCT/ Photo EVENTNEWS.TV

Energetic quantum cymatic communication technology en agriculture (EQCCT) ou la technologie de la communication énergétique quantum climatique en français est une nouvelle technique d’origine allemande permettant l’amélioration des semences. Le samedi 18 novembre 2017, elle  était la curiosité de la cérémonie de présentation officielle de la convention de partenariat entre la société marocaine Backmann et l’ entreprise ivoirienne d’audit et intermédiation Belcad group  qui a eu lieu dans les locaux de la direction régionale de l’agriculture à Yamoussoukro.

Yéo Dohoba Mamadou, directeur général du Group ivoirien a expliqué que l’avènement de cette nouvelle trouvaille dans l’agriculture  permettra d’améliorer à la fois la qualité des semences mais aussi la production et donc les revenus des agriculteurs. C’est pourquoi il a exhorté les acteurs, producteurs, et coopératives à se l’approprier pour faire de la Côte d’Ivoire un leader dans ce domaine en Afrique. Aussi a-t-il annoncé qu’une caravane  sillonnera bientôt le pays entier pour mieux faire connaître l’EQCCT.

«C’est une technologie biophysique, une technologie amie de l’environnement. Un traitement de semence ou un traitement à l’eau d’irrigation. Elle est classée non OGM, c’est-à-dire elle ne modifie pas la génétique des semences. C’est une technologie qui n’a pas besoin de beaucoup d’eau, elle est destinée aux climats secs (Afrique et Moyen Orient), elle permet une germination des semences de 97%. Elle permet une augmentation de la production de plus de 15%. La technologie EGCCT, agit sur deux choses, la vie et la fréquence des semences », a expliqué Mohamed Bekkali, le directeur général du group marocain pour qui cette nouvelle technique est essentielle dans l’agriculture durable car elle ne présente que des avantages nonobstant la cherté et la durée du traitement, environ une dizaine d’heures. A en croire l’hôte du jour cette technique a déjà fait ses preuves dans son pays. D’où son appel aux ivoiriens, notamment aux décideurs et acteurs du secteur de l’agriculture à s’approprier cet instrument de développement pour garantir à nos et à l’Afrique l’autosuffisance alimentaire.

 Yvane Méakou.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *