Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
POLITIQUE

C.I/ Armée nationale : Ouattara cherche à se débarrasser des étrangers qu’il a recruté

Les forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) désignation des forces armées nationales sont bien particulières  sous Alassane Dramane Ouattara

Outre indiscipline qui caractérise une bonne partie de ses hommes (notamment les 8.400 éléments ayant attaqué le pays depuis 2002 pour installer Ouattara au pouvoir en 2011), les forces de défense de Côte d’Ivoire disposent contrairement à la loi ivoirienne, d’étrangers en son sein.

C’est un article de Jeune Afrique qui révèle cette surprenante réalité. Dans sa publication en ligne du 8 juillet 2017, le journal très au fait des activités des palais présidentiels en Afrique, fait en effet savoir qu’en fin juin 2017, Alassane Dramane Ouattara a pris en dehors du conseil des ministres, une ordonnance dont il refuse l’ébruitement.

Courte de 7 articles, cette ordonnance qui officiellement vise à  mettre un peu de discipline au sein des Faci, donne des pouvoirs exceptionnels au chef d’Etat major général et au commandant supérieur de la gendarmerie nationale.

PUBLICITE

Forts de cette ordonnance, les généraux Touré Sékou et Kouakou Nicolas peuvent en effet radier désormais tout militaire ou gendarme sur simple rapport du supérieur hiérarchique, en cas de flagrance dans la commission de fautes contre l’honneur et la morale ou en cas d’absence non justifiée pendant quinze jours.

Autre article révélateur de cette ordonnance, la radiation est autorisée dans le cas où le mis en cause « ne fait pas la preuve de sa nationalité ivoirienne ».

Un bon nombre du groupe de recrus essentiellement visé par cette décision secrètes de Ouattara n’a d’ailleurs pas rejoint les casernes après avoir perçu la totalité des 12 millions qu’ils ont exigé par la forces pour avoir installé Ouattara au pouvoir en 2011.

Blaise BONSIE  avec Jeune Afrique

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *