Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
POLITIQUE

C.I / Bouaké : Un proche de Soro dénonce «des tourbillons» sur le chemin de l’émergence.

Le Pr Sanba Diakité de l'Université de Bouaké / Photo d'archive

Le  colloque international sur le thème émergence et reconnaissance qui a eu lieu du 03 au  05 Août 2017 à l’université de Bouaké a été marqué par un ensemble de communication faite par des imminents universitaires. Le professeur Samba Diakité, connu comme un très proche du président de l’assemblée nationale de côte d’ivoire a pour sa part animé une communication sur le thème  » le tourbillon de l’émergence: cette Afrique là! »

Dans sa présentation, ce professeur titulaire de l’université de Bouaké (qui a récemment encouragé à travers un livre la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020) relève les épines dans le pied l’émergence en Afrique. Ces épines qu’il qualifie de tourbillons sont en effet les obstacles qui font frein au développement économique, social, politique et culturel des états africains donc de l’émergence.

 » Il y a des épines dans le pied l’émergence en Afrique sur plusieurs plans. D’abord sur le plan éducatif, il y a des problèmes. Les programmes sont mal adaptés. On parle du système Licence-Master-Doctorat qui est très mal appliqué. Un programme qui ne répond pas à nos exigences. Sur le plan de la gestion des affaires de l’État, on note également des problèmes.  La séparation des pouvoirs n’est pas objective. La contradiction n’existe pratiquement pas. Et pourtant on nous a dit que la contradiction est le socle de changement.Or lorsque vous vous opposez au pouvoir on vous enlève.  La démocratie sous nos tropiques est-elle appliquée comme il se doit. Est ce que les droits de l’homme sont respectés, est ce que nos libertés individuelles et collectives sont respectées, est ce que l’économie est partagée convenablement? Voici donc des épines qui sont dans le pied de l’émergence en Afrique. Il va falloir résoudre ces situations » a expliqué la natif de Korhogo avant d’inviter à la culture du développement.

Selon ce professeur titulaire de la philosophie Africaine, pour tendre vers l’émergence qui se caractérise un développement à tous les niveaux, il faut poser des jalons. » Nous nous appuyons sur le slogan de l’émergence pour essayer malheureusement aussi sur le plan social, sur le plan politique  sur le plan économique  d’attirer la foule alors qu’en réalité nous ne posons pas jalons de cette émergence. L’émergence a besoin de jalons. Les premiers jalons ce sont la bonne gouvernance, l’éducation, et aussi le partage des richesses. Malheureusement dans nos états africains ces jalons n’ont pas été posés. Ces mesures n’ont pas été prises en compte au point que l’émergence devient un slogan creux. l’émergence ressemble  à un tourbillon qui risque de nous emporter si nous ne commençons pas à poser les jalons qui puissent permettre à toute la population africaine d’aller vers cette véritable émergence » a t-il fait savoir.

C’est pourquoi, s’est-il érigé en rebelle en refusant  tout ce qui va à l’encontre de l’émergence notamment la mal gouvernance, les dictatures, les mauvaise gestions, les mauvaises éducations dans nos universités et écoles, les mauvais comportements, le manque d’éthique au niveau politique. Il indique que tous ces éléments doivent être pris en compte afin de poser les jalons d’une véritable émergence.

 

Nesta Devinci

1 Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *