Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

C.I / Conflit foncier à Guiglo: Le gouvernement annonce des décisions

Le différent foncier qui a fini par se muer en un véritable conflit inter-communautaires depuis le début du mois de septembre 2017 dans la région de Guiglo a fini par interpeller le gouvernement qui selon le communiqué du dernier conseil des ministres, tenu jeudi 16 novembre 2017 , l’a évoqué.  Sur les décisions arrêtées à cet effet, le porte parole du gouvernement a laissé entendre que  « La forêt du Gouin Débé est une forêt classée et demeure la propriété de l’Etat ». Précis,  le communiqué du conseil fait savoir que  « l’État a arrêté une série de mesures d’un coût de plus d’un milliard de francs CFA ».

Ces décisions qui visent à sauver cet espace vert sont les suivantes : La mise en œuvre immédiate avec le concours de l’ONG IDH d’une opération d’identification et de recensement des occupants de la forêt classée de Gouin Débé avec levée des occupations, le renforcement du déploiement des forces de défense et de sécurité dans la région du Cavally, dont le nombre sera porté à 1000 éléments pour une durée minimale de trois mois, la conduite d’une vaste opération de désarmement et de sécurisation dans la région du Cavally et la poursuite des enquêtes sur les faits de criminalité enregistrés. Pour ce qui est de ces enquêtes, le gouvernement  informe l’opinion publique que 07 personnes ont déjà été interpellées.

Reste maintenant à appliquer ces décisions dans ce pays où le gouvernement fait beaucoup plus de bruits que d’actions. Déjà dans la région, ces décisions ne sont pas sans réaction. Certaines populations les saluent pendant que d’autres évoquent des interrogations qu’elles soulèvent. A savoir, entre autres, « Où iront ces milliers d’allogènes qui ont vécu plus de 30 ans dans cette forêt ? Que deviendront les infrastructures de cet espace considéré protégé, notamment  les écoles et hôpital ? L’État pourra-t-il vraiment recaser les occupants sur un autre site sans que ceux-ci ne reviennent ? »

Le conflit qui oppose les autochtones Wê aux allogènes Baoulé dans cette forêt classée du Gouin Débé, dans l’ouest du pays, a fait plusieurs  morts, de très nombreux blessés, d’importants dégâts matériels et de nombreux déplacés. Les deux parties en conflit se disputent une superficie de 9.000 hectares de cacao en production au sein de l’espace protégé, abandonnée par les burkinabés en mars dernier.

Depuis le déclenchement des affrontements, de vaines actions de conciliation et de sensibilisation ont été conduites par les autorités administratives, les élus et cadres des régions du Guémon, du Cavally et du Grand-Centre. Aussi, le Gouvernement y a dépêché plusieurs missions en vue d’apporter assistance aux victimes, à travers la distribution de dons en espèces, en vivres et non vivres. De même, les forces de défense et de sécurité ont étés déployées pour ramener le calme et la sérénité dans la région.

Yannick Tienebo

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *