Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

C.I / Contrôle de la politique gouvernementale: Les députés instruits sur les GRD

Une vue de députés ivoiriens. Photo utilisée juste à titre d'illustration

Les députés ivoiriens étaient en atelier à l’hôtel le Président de Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire.  Il s’est agit durant ces deux jours qu’ont duré les travaux, les 28 et 29 septembre 2017, de les sensibiliser à la gestion axée sur les résultats. Les GRD.

Dans son allocution d’ouverture de cet atelier, le représentant du président l’Assemblée nationale a fait remarquer qu’en côte d’Ivoire, « l’évaluation demeure le maillon le plus faible de la chaîne prospective, planification, programmation, budgétisation, suivi ». « Ce qui ne participe pas toujours à envisager des mesures correctives pour améliorer les résultats de l’action gouvernementale et des politiques publiques ». C’est pourquoi, il a salué au nom de Soro Guillaume, la tenue de cette session qui aidera a-t-il espéré, les députés et les fonctionnaires parlementaires à bien mener leur mission.

« Désormais il appartient aux députés de veiller à ce que les politiques gouvernementales mettent l’accent sur l’amélioration de l’impact de l’opération sur le développement économique et social » a martelé le questeur Touré Idrissa également président de la plate forme parlementaire africaine (Afcop) qui a invité les députés ivoiriens à s’approprier les principes de la gestion axée sur les résultats de développement (GRD).

Selon Kaka Pierre Justin, secrétaire de l’Afcop et représentant la BAD, cet atelier marque une étape importante pour la Côte d’Ivoire et la Banque africaine de développement dans l’appropriation des outils de la GRD pour la promotion de la culture des résultats.

« Notre défi majeur est de promouvoir la culture des résultats dans nos vies quotidiennes et servir de modèles pour des millions de personnes dont nous voulons que leur vie change pour le mieux. Ce qui signifie que l’Afrique doit pouvoir mobiliser encore plus de ses propres ressources afin de finaliser son propre développement et graduellement sortir de la dépendance à l’aide internationale », a révélé Kaka Pierre Justin qui a réaffirmé le soutien du secrétariat de l’Afcop au parlement ivoirien pour la promotion commune du bien être des populations.

Cet atelier a été organisé  par le ministère du plan et du développement de Côte d’Ivoire en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD)

Yvane Méakou

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *