Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
POLITIQUE

COTE D’IVOIRE / AFFAIRE SOUL TO SOUL : LES FORCES NOUVELLES MENACENT LE POUVOIR D’ABIDJAN

Soul To Soul recevant l'une des nombreuses convocations dont il a déjà été destinataire dans le cadre de l'affaire de la cache d'arme de Bouaké/ Photo d'archive

L’affaire de la cache d’armes découverte en mai 2017 au domicile du chef du protocole de Soro Guillaume marquera encore l’actualité nationale ivoirienne dès le lundi 9 octobre 2017. En effet, Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul est depuis quelques heures destinataire d’une nouvelle convocation de la brigade des recherches d’Abidjan. Selon la convocation non datée et signée du commandant N’Da Nazaire Stanislas , le chef du protocole de Soro est appelé à se présenter ce lundi à 10 heures dans les locaux de cette unité de gendarmerie nationale sise à Abidjan-Plateau pour lui a-t-il été signifié , « une enquête judiciaire ».

Pour les partisans du président de l’Assemblée nationale, cette convocation pourrait se transformer en une arrestation de celui qui est considéré comme l’un des plus fidèles de leur mentor. C’est pourquoi des voix s’élèvent en leur sein depuis la publication de cette convocation sur les réseaux sociaux. Au nombre des protestataires, l’association des forces nouvelles (Afn).  Dans un communiqué dont copie a été transmise à EVENTNEWS.TV, les anciens animateurs de la rébellion ivoirienne préviennent  des risques de ce qu’ils considèrent comme « un acharnement politique ».

« (…) Après avoir maintes fois été entendu au sujet d’une affaire de supposée cache d’armes, notre compagnon de lutte est une fois de plus convoqué par le biais d’une banale convocation antidatée », débute le communiqué dont les auteurs « sans être devins, selon leur propre expression, disent savoir que l’Exécutif ivoirien est le commanditaire de cet acharnement qui vise en réalité à mettre aux arrêts cet autre Ivoirien qui ne faute que par ses choix et opinions politiques ». « L’objectif est de contraindre et d’imposer le silence face aux dérives du pouvoir d’Etat », précise le communiqué qui  prévient « qu’il ne faut pas oublier que personne ne peut étouffer en un Citoyen une ambition née d’une vision »

« Au-delà, il ne faut point ignorer qu’en toute chose, il faut éviter d’en faire trop au risque de laisser choir dans le vase, la goutte qui provoquera le débordement. En tout état de cause, il est hors de question pour l’Amicale des Forces Nouvelles d’accepter qu’un des siens, Soul To Soul, un des grands faiseurs des nouveaux princes devenus des persécuteurs aujourd’hui, soit inutilement exposé aux pulsions émotives d’une classe politique qui se refuse au bon sens » menacent les compagnons de Soro Guillaume avant d’appeler les ivoiriens à une mobilisation.

« C’est pourquoi l’Amicale des Forces Nouvelles en appelle à la mobilisation totale de ses membres et avec eux, l’ensemble des Ivoiriens désireux d’une Côte d’Ivoire en paix, où chaque Pouvoir exerce sans interférence de l’un sur l’autre.  L’Amicale des Forces Nouvelles se réserve le droit de prendre des initiatives et de donner des mots d’ordres en vue d’agir pour préserver les libertés des Ivoiriens acquises de haute lutte.  Elle reste donc hautement saisie de cette question et des suites qui en seront données. Nul ne doit se dérober face à son devoir historique » conclu le communiqué signé  de Félicien Sékongo , le Secrétaire Général et Porte-parole de cette organisation associative.

En mai 2017, à Bouaké, l’armée de Ouattara dépêchée d’Abidjan et Yamoussoukro, avait choisi l’option militaire face à certains de ses hommes (des ex combattants de la rébellion qui réclamaient le reliquat des 12 millions que leur devait Alassane Ouattara pour l’avoir installé au pouvoir).  Mais la découverte d’une cache d’arme au domicile de Soul To Soul avait permis de réarmer ces hommes mutins. Équilibrant du coup, leur force face à la menace de Ouattara. Ce qui avait obligé le pouvoir d’Abidjan à accepter le paiement immédiat des 7 millions qu’il restait devoir à ces anciens combattants des forces nouvelles.

Blaise BONSIE

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *