Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire: Des universitaires réfléchissent sur le concept de l’émergence

Photo de famille des officiels à la cérémonie d'ouverture du colloque de Bouaké./ Photo EVENTNEWS.TV

L’université de Bouaké abrite depuis le jeudi 03 Août 2017 un colloque international sur le thème « Émergence et Reconnaissance ».  Initié par le département de philosophie de ladite université, Ce colloque qui enregistre la participation de plusieurs pays de la sous-région notamment le Sénégal, le Niger, le Gabon, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, et le Burkina-Faso, se veut être une plateforme de réflexion sur les concepts d’émergence et reconnaissance, dont les conclusions pourront servir de recommandations aux dirigeants politiques des pays africains, voire l’ensemble des pays en voie de développement.

La cérémonie d’ouverture tenue à l’amphi C du campus 2 a été l’occasion pour le professeur Fié Doh Ludovic, Directeur de département de philosophie de ladite université, de donner les raisons qui ont motivées l’organisation de ce colloque.

Il explique en effet que le philosophe, loin de tenir des discours spéculatifs sans lien cohérent avec la réalité se doit de penser les problèmes de la société et proposer des solutions pour un meilleur devenir de l’homme.  Ainsi  le concept d’émergence, devenu aujourd’hui le leitmotiv des discours politiques ne peut être possible que si tous les acteurs société ressentent l’intérêt et la nécessité. D’où une véritable approche définitionnelle.

Pour les organisateurs, dans la dialectique émergence et reconnaissance, l’accent est mis non pas sur une dimension purement économique, économétrique ou politique mais plutôt vers une approche sociale. Une amélioration de qualité de vie de tous les citoyens des diverses couches sociales. Cela implique le concours de tous, c’est pourquoi en tant qu’universitaires, ils entendent durant trois jours réfléchir afin d’apporter leur contribution à la quête d’un ivoirien nouveau et épanoui.

Au  nom de madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le professeur Bamba Aboudramane a salué cette initiative et traduit l’intérêt que le professeur Bakayoko Ly Ramata accorde aux résultats de ces travaux.  » Madame le ministre dit être convaincue de la qualité des résultats de cette cogitation organisée à l’université Alassane Ouattara, eu égard aux compétences, expertises et label qui caractérisent cette université; Mais également vu la participation à cette plateforme de réflexion des imminents chercheurs de plusieurs universités de la sous région, qui à coup sûr va enrichir les échanges et produire des résultats très positifs ». a t-il indiqué.

Il a en outre expliqué que les objectifs spécifiques de ce colloque s’inscrivent dans la mission régalienne du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il s’agit  entre autres de constituer une base de données fiables à même de faciliter la gouvernance efficiente des Etats, d’amener les universités à développer des compétences, des expertises en matières d’émergence et de reconnaissance et d’inciter des décideurs politiques à favoriser le financement des projets de recherches et de formations portant sur la problématique de l’émergence et de la reconnaissance.

Monsieur Ekpini Gilbert représentant le ministre des infrastructures économiques, parrain de la cérémonie, est pour sa part revenu sur les enjeux que revêt ce concept d’émergence.  » l’émergence un concept qui est aujourd’hui rentré  dans le vocabulaire de tous les ivoiriens et qui devenu malheureusement pour certains un simple slogan politique. Autour de ce thème qui est sensé traduire un niveau de développement économique et social est abordé pour faire des utilisations a tort et a travers. il s’impose donc aujourd’hui la nécessité de bien cerner ce concept, de le définir et de le remettre dans son essence » a rappelé le directeur de cabinet du ministre Kouakou Amédé.

Poursuivant il s’est interrogé sur le cadre référentiel  » l’une des difficultés majeures de nos pays, dans l’approche socio-économique du concept d’émergence, c’est de définir le référentiel… par rapport à quel pays doit-on comparer le niveau de développement économique et social de nos états afin de savoir s’ils sont émergents ou non? d’où la notion de reconnaissance. En un mot quelle entité est  habilitée à reconnaître l’émergence, sur quelle base s’établit cette reconnaissance et comment se dissèque cette reconnaissance? » s’est-il interrogé. Il a  à cet effet  invité l’ensemble des maîtres du savoirs a porter des réflexions dans leurs plus grandes dimensions afin que l’émergence soit une réalité aux yeux des populations.

Nesta Devinci

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *