Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire : Le kilogramme de cacao fixé à 700 F bord champ

Photo à titre illustratif

Pour la principale campagne cacaoyère 2017-2018 ouvert le dimanche 1er octobre 2017, le prix du kilogramme de cacao bord champ est fixé en Côte d’Ivoire à 700 F.CFA,  soit la tonne à 700.000 F

L’information est rendue publique par le conseil du café et du cacao de Côte d’Ivoire et laisse constater  une baisse de 400 F par rapport à la précédente campagne qui avait débuté avec un prix bord champ de 1100 F le kilogramme avant de passer  à 700 F le 1er avril 2017 pour la petite campagne.

Cette baisse du prix d’achat est expliquée par les autorités ivoiriennes comme une conséquence de la chute des cours mondiaux du cacao.  Un raisonnement que comprennent difficilement  les producteurs dont un nombre important choisi d’écouler son cacao dans le Ghana voisin.

Pour cette nouvelle campagne, si des dispositions ne sont pas prises aux frontières, la fuite vers le Ghana pourrait s’accentuer  étant donné que le pays de Nana-Akufo Addo a choisi face aux difficultés des cours mondiaux de fortement réduire les dépenses de son institution en charge de la gestion du cacao et de maintenir le prix d’achat aux producteurs qui selon les autorités, « n’est pas négociable ».  Ainsi, le prix bord champ au kilogramme de l’année dernière y a été maintenu. Soit 7 600 cédis la tonne, environ 1.000 F.CFA le kilogramme.

Blaise BONSIE

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *