Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire : Les problèmes qui plombent le développement de la capitale politique

Une vue de Yamoussoukro / Photo d'archive

A coté du manque actuel de volonté politique, Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire connait de nombreux problèmes socioculturels qui plombent son développement.

La commémoration du 57ème       anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance a été l’occasion pour  Brou Kouamé, le préfet de département, de rassurer que la Côte d’Ivoire avance vers le développement grâce au travail acharné de ses fils et filles.

« Malgré cette embellie des préoccupations liées au chômage et à la cherté de la vie persistent » reconnait toutefois l’administrateur civil. Qui a saisi l’occasion de cette célébration pour souligner les   difficultés qui plombent le enveloppement harmonieux du département qu’il dirige. A savoir, a-t-il d’emblée énuméré, les conflits fonciers, le problème de chefferie dans les villages, des conflits entre les agriculteurs et éleveurs.

Ces conflits selon le préfet, compte tenu de leur récurrence, constituent une grave menace pour la cohésion et la paix dans sa circonscription administrative. C’est pourquoi en sa qualité de premier responsable, il a exhorté les populations, notamment  les cadres et les hommes politiques à la sincérité et à la cohésion.

PUBLICITE

« C’est le lieu d’inviter les populations, surtout les cadres et les hommes politiques à mettre fin aux jeux intrigues et d’intérêt claniques ou personnels afin d’observer de façon scrupuleuse le mode de désignation des chefs de village selon les us et coutumes. » a-t-il en effet lancé. Non sans souligner que de leur coté, les populations  gagneraient  aussi à assurer une gestion rationnelle des terres en se conformant aux lois et règlements régissant  les domaines foncier rural et foncier urbain.

Quant aux agriculteurs et éleveurs, ils ont été exhortés à éviter le recours systématique à la violence, en usant plutôt des voies légales pour le règlement de leurs litiges.

Outre les difficultés susmentionnées, d’autres défis auxquels est confrontée la capitale politique et administrative ont été abordées. Il s’agit de la salubrité et de la dégradation de rues l’un des soucis majeurs des habitants.

Sur la question particulière de l’orpaillage clandestin, il convient de noter que le sous-sol dudit département recèle d’une abondante teneur en or qui malheureusement, est sujette à une exploitation clandestine et dangereuse. A cet effet le représentant de l’exécutif ivoirien a interpellé les chefs de villages, les propriétaires terriens et les communautés à s’engager résolument aux côtés de l’État pour lutter contre ce phénomène aux conséquences désastreuses sur l’environnement, l’économie, la santé et la vie des populations.

Yvane Méakou

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *