Let us encounter reality: It is quite difficult to write down a dissertation. Naturally, it’s the hardest cardstock throughout the uk. So, if you are given this task, it’s definitely common to dislike this document and sense annoyed. These complaints could easily provide you a headache, and however you can not write a dissertation using a headaches. You should concentrate on this cardstock with total enthusiasm or maybe you can expect to suffer from badly. Over the past semester, I recognized my exploration curiosity and looked for distinct research problems i always want to create my dissertation about. Trying to find research to back my assertions by evaluating detection of key publications, selection information, previous dissertations on the subject, bookshelves in libraries managed to get pretty daunting. Like a experts college student, we are expected to develop dissertation writing using a study problem, I have a break and wander around the university. Also i meet up with my friends and speak about the problem and recognize their point of view. I needed time to give it some thought and do some brain mapping to handle the difficulty.
SPORT

Foot/ Éléphants de Côte d’Ivoire : Kodjia, retour rassurant

Il est de retour. L’attaquant longtemps absent des pelouses pour cause de blessure revient après sa rééducation. Deux matches et déjà un but à son compteur. Bonne nouvelle pour les Éléphants, en proie au doute ces derniers temps, qui se réjouissent de son retour salutaire et son regain de forme. Come on Kodjia !

Comme par hasard, un malheur est compensé par un autre. L’absence de Seydou Doumbia pour le prochain match des Éléphants qui entre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde zone Afrique, Russie 2018 tombe certes mal. L’attaquant lisboète du Sporting Club du Portugal blessé le mercredi 27 septembre 2017 lors de la 2ème journée des matches de poule de la Champions League face au FC Barcelone vainqueur 0-1, est forfait pour le 6 octobre 2017 à Bamako contre les Aigles du Mali. Une absence que vient miraculeusement remettre en cause celui qui l’avait précédé sur le billard depuis le mois d’avril 2017.

Jonathan Kodjia a quitté l’infirmerie d’Aston Villa. Il est de retour sur les pelouses de la Championship, la deuxième division Anglaise. Titularisé le 16 septembre 2017 et une victoire devant Barnsley 3 à 0. Ce n’est que la journée suivante, le week-end dernier (30 septembre) qu’il a enfin rouvert son compteur, avec un but sur pénalty. La machine-but est relancée !

Plus démolisseur que tueur, Kodjia est doté d’une technique haut de gamme et d’un sens inné du but. Une véritable armoire à glace pour les défenseurs. La puissance de son jeu n’est pas sans rappeler celle de Didier Drogba celui qui a polarisé la marque des grands attaquants ivoiriens et donné des idées aux autres. Un modèle autant qu’une source d’inspiration. Il n’est pas souvent le meilleur, et zéro dans les techniques, mais le plus imaginatif, celui qui se donne à fond, “joue avec sueur” ; “mouille maillot”, pour parler dans le jargon ivoirien, en ensorcelant le public à défaut de mystifier ses adversaires. A la différence de l’ex-légende de Chelsea, le sociétaire d’Aston Villa est d’une nature effacée, presque timide, d’un calme à toute épreuve. Et tout comme Drogba, il est d’une sportivité exemplaire.

Le sélectionneur des Éléphants Marc Wilmots se frotte les mains de récupérer un attaquant de grande classe « La cheville de Kodjia va de mieux en mieux. Il a eu une fracture qui a duré environ 3 mois et demie. Petit à petit, il enchaîne les minutes et les matchs. C’est un joueur qui apporte de la profondeur, qui est très motivé pour venir ». Âgé de 27 ans, le sociétaire d’Aston Villa, que beaucoup de spécialistes avertis du football ne comprennent pas sa position dans le purgatoire de la 2ème division anglaise alors qu’il vaut mieux, est vraiment de retour. L’attaquant ivoirien aux 10 sélections et 5 buts, avait manqué à Wilmots depuis la prise de pouvoir du belge sur le banc. Avec les deux derniers matches couperets contre le Mali à Bamako le 6 octobre 2017 et à Abidjan face aux Lions de l’Atlas du Maroc (6 novembre 2017), la Côte d’Ivoire qui mène le bal de la poule C avec 7 points devant le Royaume Chérifien (6 points) doit élever son niveau de jeu au risque de connaitre une désillusion. Jonathan Kodjia pourrait-être la possible solution à même d’expédier nos pachydermes au paradis.

Floriane MAKO

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *