SOCIÉTÉ

Construction du 4è pont/ Plus de 20 mille familles bientôt sans logements, une supercherie dévoilée

La construction du 4e pont provoque déjà de nombreux grincements  de dents de la part des populations impactées  par ce projet qui menacent de prendre la rue si leurs revendications ne sont pas prises en compte par l’Etat.

Lors d’une conférence de presse tenue récemment par M. Sekou Sylla responsable de l’Ong Colombe Ivoire à Yopougon qui dit parler au nom des résidents, il a évoqué de nombreuses irrégularités surtout au niveau du processus de dédommagement des populations vivant sur l’emprise des travaux. Notamment le non respect de l’accord de prêt par le coordonnateur du projet. L’accord de prêt stipule que les propriétaires de maison résidents sur le site doivent être relogés avant le démarrage effectif des travaux. Ce qui ne serait pas le cas constate s’insurge t-il. Car jusqu’à ce jour l’Etat n’aurait pas encore indiqué aux populations les sites de recasement alors le démarrage des travaux est imminent dira M. Sekou.

En ce qui concerne les personnes impactées par le projet, ce sont selon lui 26.000 personnes concernées, mais curieusement sur la liste publiée par les coordonnateurs il y a moins de 20 mille personnes fait remarquer M. Sekou. En plus il a fait savoir qu’il été fait signer à certains locataires des certificats de compensation d’un montant oscillant entre 120.000 et 325.000 FCFA au lieu de 350.000 FCFA prévu dans l’accord. M. Sekou Sylla a dénoncé des nombreuses irrégularités sur la liste publiée, notamment des omissions, des erreurs sur les noms, la présence de noms fictifs. Dénonçant plus loin des chantages et des intimidations dont le seul objectif serait de sous estimer les indemnisations.

Au regard de tous ce qui précèdent, les populations exigent selon lui, le respect de l’accord de prêt Cote d’Ivoire – Banque Africaine de développement, une indemnisation juste et équitable, un recasement définitif des populations avant le démarrage des travaux, la publication des résultats de l’expertise qui seraient disponibles et la liste définitive des personnes impactées, un report du déguerpissement. Les populations pourraient à l’en croire prendre la rue si toutes ces revendications ne sont pas satisfaites a averti le conférencier.

Le 4è pont long de 7, 2 kilomètres reliera les communes de Yopougon Adjamé et Plateau. Il coutera 148 milliards FCFA, il est financé par la BAD sous forme de prêt à hauteur de 142 milliards FCFA dont 102 milliards pour les travaux et 31 milliards pour l’indemnisation des populations. Les travaux dureront 30 mois et seront exécutés par l’entreprise Chinoise China State Construction Engineering Corporate (CSCFC), qui propose 26 mois pour la livraison de l’ouvrage. Le pont pourrait être fonctionnel en aout 2020. La cérémonie de pose de la première pierre a eu lieu le 30 juillet 2018.

Albert Zatté

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire