Accueil » Crash d’un hélicoptère: Les aviateurs reçoivent les condoléances du chef d’état major des armées
SOCIÉTÉ

Crash d’un hélicoptère: Les aviateurs reçoivent les condoléances du chef d’état major des armées

Le chef d’état-major général des Armées (CEMGA), le général de corps d’armée Lassina Doumbia a présenté ses condoléances aux aviateurs, suite au crash d’un hélicoptère en mission dans la zone frontalière Nord, qui a occasionné vendredi 10 septembre 2021, la mort des cinq membres de l’équipage. Lors d’une cérémonie tenue au quartier général de l’Armée de l’Air sis à la base aérienne d’Abidjan, le général de corps d’armée a exprimé sa compassion et sa solidarité à l’égard de l’ensemble des Forces de défense et de sécurité, particulièrement aux aviateurs.

Devant des hommes encore affligés par la disparition tragique de leurs frères d’armes, le CEMGA a exprimé, mardi 14 septembre 2021, la compassion et la solidarité du Chef suprême des Armées, le président de la République Alassane Ouattara et celui du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara. « La mort n’est le projet d’aucun militaire mais une éventualité qui ne devrait briser l’élan des troupes dans l’accomplissement de leurs missions. Les aviateurs doivent vite oublier ce coup dur et se remobiliser aux côtés de leurs autres frères d’armes dans ce combat contre le terrorisme dans le Nord », a-t-il indiqué.

Le chef d’état-major général des FACI a insisté sur la poursuite des recherches dans cette zone difficile parce que marécageuse, de tous les éléments qui permettront de déterminer les circonstances de l’accident et d’en tirer tous les enseignements nécessaires à la conduite des opérations futures. Évoquant certains commentaires tendancieux entendus lors de cet épisode, le Général Lassina Doumbia a encouragé ses éléments à continuer et à ne pas en tenir compte, car ils savent mieux que quiconque la nature et l’objet de leurs missions et les risques acceptés auxquels ils s’exposent dans leur exécution. Surtout que ce sacrifice, ils le consentent pour l’ensemble de la nation, pour leurs familles et pour eux-mêmes.