POLITIQUE

28 ans de la FESCI: Ahipeaud Martial parle à Blé Goudé et STT

Au cours de la célébration du 28ème anniversaire de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), ce samedi 21 avril 2018 à l’université Félix Houphouet Boigny d’Abidjan, Martial Ahipeaud, premier secrétaire général de ce mouvement estudiantin, a adressé un message à Charles Blé Goudé et Serges Koffi (STT).

« Saches que là oû tu es, les anciens se réunissent et refléchissent. Il n’est pas question que l’un d’entre nous reste à l’étranger. Nous allons nous battre pour que tous nos camarades qui sont en exil reviennent. C’est ici (en Côte d’Ivoire Ndlr) qu’ils doivent être. », a adressé Joseph Martial Ahipeaud, premier secrétaire général national de la FESCI (1990-1993), aujourd’hui enseignant chercheur à l’université de Bouaké, à Charles Blé Goudé qui a également présidé aux destinées de ce syndicat estudiantin.

En ce qui relève de Serges Koffi dit Souroukou Traimin Traimin (STT), secrétaire général de la FESCI (2006-2008), Martial Ahipeaud a revélé qu’il est jugé avec d’autres anciens militants pour avoir appartenu à une organisation criminelle. « De quoi parle le film ? La FESCI n’a jamais été et ne sera jamais une organisation criminelle. Ce ne sont pas les étudiants qui sont des criminels mais les gestionnaires d’un système abruti qui transforment les étudiants en ce qu’ils veulent. Avant qu’on ne condamne un étudiant ou un militant de la FESCI, qu’on condamne d’abord le système de cette bourgeoisie malhonnête, voleuse. », a-t-il indiqué.

Outre Martial Ahipeaud, cette célébration du 28ème anniversaire de la FESCI présidée par Assi Fulgence Assi, a vu la participation des anciens secrétaires généraux. Ce sont Eugène Djué (1993), Jean Blé Guirao (1993-1994), Karamoko Yayoro (1er secrétaire général adjoint de Guillaume Soro), Jean Yves Dibopieu (2000-2003) et Mian Augustin (2008-2014).

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire