Accueil » 30 ans du zouglou/ origine,philosophie et pas de danse: voici ceux qui ont crée le zouglou
CULTURE

30 ans du zouglou/ origine,philosophie et pas de danse: voici ceux qui ont crée le zouglou

Nous fêtons les 30 ans du Zouglou et il m’apparaît très important de bien écrire l’histoire du zouglou afin qu’elle soit correctement transmise de génération en génération.
En deux mots, je dis ceci. Ceux qui ont créé les pas de danse, ce sont les Opoku Nti, Waka, Jo Christie, Bakary Ouedraogo plus connu comme Esprit Bakri dit Crocodile Dundee et autres. Cela est suffisamment connu du grand public désormais. C’est ce qu’on peut appeler les créateurs de la forme du zouglou, les pas de danse. Mais ce qui n’est pas réellement connu du grand public, et qui est très important à faire connaître, c’est que le contenu, le fond philosophique du zouglou a été créé et dicté par la FESCI.

L’esprit du zouglou, qui parle de combat, de dénonciation des maux de la société, etc, c’est la FESCI de 1990 qui a collé cela aux pas de danse et au rythme wôyô que faisaient les créateurs de la forme, des pas de danse. Sans la FESCI, il n’y aurait pas eu l’esprit qui est rentré dans le zouglou. Anecdote. Les premiers pas de zouglou ont failli être dansé sur un morceau de Alice Sofa en 1990 quand elle est venue prester en cité universitaire de Yop et la FESCI a dit niet, on ne peut pas danser le zouglou sur des chansons qui n’entrent pas dans un certain canevas. C’est ainsi que l’exclusivité a été réservée au groupe les Parents du Campus avec Bilé Didier. C’est la FESCI qui a travaillé avec ce groupe pour les messages et c’est la FESCI qui s’est chargée de la promotion de l’album avec le mot d’ordre à chaque étudiant sa cassette.

Toutes les tournées et meetings de la FESCI étaient des mini concerts des Parents du Campus. La promotion du zouglou a été faite par l’Association Culturelle pour la Promotion du Zouglou (ACPZ), une structure parallèle créé par la FESCI pour faire la promotion du zouglou en dehors des cités universitaires, pour porter le combat pour l’éveil culturel de la Côte d’Ivoire. L’ACPZ était dirigée par Seaka Marcel, manager des Parents du Campus et il y avait comme membres délégués par la FESCI Touré Moussa dit Zeguen, Apollos Dan Thé, Napoléon Yao entre autres. L’ACPZ a arpenté les studios de télévision et de radios pour promouvoir le zouglou et nous sommes tombés sur l’homme providentiel à la télévision en la personne de Wenceslas Aboké qui animait l’émission Tempo. Il a adopté le zouglou et lui a donné la visibilité nécessaire et voilà, le zouglou est sorti de son berceau de naissance qu’est l’université pour rentrer dans le peuple.

Après les Parents du Campus nous avons lancé un autre groupe d’étudiants Lacrymogène C5 avec Azbill. Leur première sortie fut un succès, mais la mort de Azbill a plombé l’envol. On a essayé aussi avec le reggae en lançant un autre étudiant, Deck Dobé. Il a eu du succès mais le zouglou avait le plus pris et s’est imposé.
Notons que l’origine du rythme musical avec le “Djembé” vient des “ambiances faciles” ou “wôyô” lors des compétitions OISSU dans les lycées et collèges. Les pas de danse et la philosophie c’est ce dont j’ai parlé. Voilà donc les origines du triptyque rythme, pas de danse et philosophie du Zouglou.
Le reste c’est connu.
Zouglou! C.I.

Contribution de : Appolos Dan thé

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire