Accueil » Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo se rencontreront le 27 juillet prochain
POLITIQUE

Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo se rencontreront le 27 juillet prochain

Après le duel cathodique inédit du 25 novembre 2010 , ils n’ont plus jamais été aperçu ensemble. Plus de dix (10) après Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo se rencontreront le 27 juillet prochain.

Une rencontre perçue par certains observateurs comme le début d’une nouvelle histoire du pays. À travers cette rencontre entre l’ex-président Laurent Gbagbo et l’actuel locataire du palais présidentiel Alassane Ouattara sortira certainement une fumée blanche qui participera sans doute à décrispation du climat politique. Lors de cette rencontre du 27 juillet 2021 au palais présidentiel, trois (3) thèmes seront certainement évoqués : la réconciliation en bonne place avec en ligne de mire la libération des prisonniers politiques et militaires, le retour des derniers exilés politique et les questions de société comme la cherté de la vie.
Une rencontre entre deux faux frères de longue date.
Au début des années 1990, les prémices de l’affrontement se dessinent quand le premier ministre d’alors, Alassane Ouattara, et le président de l’Assemblée nationale, Henri Konan Bédié, se retrouvent une première fois pour faire barrage à Laurent Gbagbo. En février 1992, à l’issue d’une manifestation durement réprimée, l’opposant d’alors est arrêté. Il fera huit mois de prison. Gbagbo ne l’oubliera jamais. Mais sur le moment il n’en dit rien. Il attend. En 1993, la mort d’Houphouët déclenche un autre duel entre Ouattara et Bédié. Ce dernier emporte la mise et devient président. Ouattara est chassé, mais emporte avec lui nombre de cadres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), qui forment aujourd’hui les premiers de ses fidèles.
En embuscade, Laurent Gbagbo guette avec les siens. Il se rapproche du nouvel exclu et forme le Front républicain. Ensemble dans cette curieuse alliance, les deux partis boycottent le scrutin présidentiel de 1995. Ensemble, ils applaudissent le putsch de 1999 qui balaie le régime de Bédié et porte le général Gueï à la tête de la junte. Le Front républicain ne résistera pas à la disparition politique de l’ennemi.
Rencontre Gbagbo-Ouattara, une chance pour les prisonniers politiques et militaires ? 
Ils sont nombreux ces partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo a attendre beaucoup de cette rencontre entre celui-ci et son rival de tous les temps , Alassane Ouattara. Civils, militaires certains croupissent encore dans les geôles des prisons du pays depuis 2011, certains condamnés, d’autres pas encore situé sur leur sort. Une chose est sûre c’est que le face à face entre les deux principaux rivaux des temps modernes restera à jamais gravé dans les mémoires collectives .
 Laurent Gbagbo brandira la carte de la réconciliation nationale comme jockey pour obtenir la libération des prisonniers politiques et militaires ainsi que le retour des exilés politique. En contrepartie, Alassane Ouattara à son tour proposera à Laurent Gbagbo de tourner la page de la crise poste électoral en acceptant de participer au processus de réconciliation nationale et la mise sur pied d’un cadre permanent d’échange et la mise en place d’un gouvernement d’union. Une chose est sûre les Ivoiriens attendent beaucoup de ce face à face. Le 27 juillet prochain nous situera sur l’avenir de la Côte d’Ivoire En attendant cette date décisive, les Ivoiriens, eux font de plus ample connaissance avec la nouvelle donne du pays, la cherté de vie.
Silvere Bossiei

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire