CULTURE

Beyoncé s’offre un album « africain » avec « The Lion King : The Gift »

La couverture du dernier album de Beyoncé, "The Lion King : The Gift"

Les Américains découvrent simultanément, vendredi 19 juillet 2019, la nouvelle version 3D d’un des classiques de Disney, Le Roi Lion (2019), et la dernière production de BeyoncéThe Lion King : The Gift.

L’album est inspiré du film dans lequel Queen B prête sa voix au personnage de Nala et signe l’un des titres de la bande-originale, Spirit dont le majestueux et châtoyant clip a été dévoilé il y a quelques heures.

Mais The Lion King : The Gift ressemble à un retour aux sources pour l’artiste américaine. Il a été l’occasion pour Beyoncé de collaborer avec de nombreux musiciens afro-américains (Kendrick Lamar, Donald Glover alias Childish Gambino et Pharrell), mais surtout avec une floppée d’artistes africains qui font danser le continent.

En quête d’authenticité

« Cette bande-originale est une lettre d’amour à l’Afrique et je voulais m’assurer que nous trouvions les meilleurs talents (qui en sont) originaires. (…) Je voulais que ce soit authentique au regard de ce qui fait la beauté de la musique africaine », confiait la chanteuse dans un entretien accordé à la chaîne américaine ABC. Les stars nigérianes Tiwa Savage, Yemi Alade, Wizkid, Burna Boy, Tekno et Mr Eazi côtoient le Ghanéen Shatta Wale, les Sud-Africains Busiswa et Moonchild Sanelly et le Camerounais Salatiel.

La moitié des titres de l’album ont été ainsi produits avec eux : Don’t Jealous Me (Tekno, Yemi Alade et Mr Eazi), Brown Skin Girl (Wizkid, Blue Ivy Carter, Beyoncé et Saint Jhn), Already (Beyoncé et Shatta Wale), My Power(Busiswa, Yemi Alade, Moonchild Sanelly, Tierra Whack et Beyoncé), Water(Salatiel, Pharrell et Beyoncé), Ja Ara E (Burna Boy et Beyoncé) et Keys to the Kingdom (Tiwa Savage et Mr Eazi).

Plusieurs des musiciens africains invités sur son album ont évoqué sur les réseaux sociaux leur collaboration avec l’artiste américaine et s’en réjouissent.

Dans son dernier album, Queen B rend plus largement hommage au monde afro. Notamment à travers la chanson Brown Skin Girl, où elle fait l’éloge de la beauté noire en forme de dialogue avec sa fille Blue Ivy Carter. L’artiste nigérian Wizkid a également collaboré à ce titre.

La chanson, où il est question de la mannequin britannique Naomi Campbell, de la comédienne Lupita Nyong’o et de cette peau noire qui « brille et raconte ton histoire » fait déjà sensation sur la Toile.

L’authenticité recherchée par Beyoncé dans son nouvel album fait écho à celle du film. De nombreux acteurs afro-américains, dont Donald Glover (Simba), ont rejoint James Earl Jones, alias Mufasa. Vingt-cinq ans après,Le Roi Lion se rapproche artistiquement de ses racines africaines.

La sortie du long métrage, que les Européens ont découvert avant les Américains, est également associée au lancement par Disney d’une campagne baptisée Protect the pride en faveur de la préservation des lions d’Afrique, une espèce menacée.

Source: France info