POLITIQUE

C.I / Après son message de fin d’année : Ouattara invité à réconcilier les ivoiriens

Désirée Douati

Dans son discours de fin d’année, le dimanche 31 décembre 2017, Alassane Ouattara a certes annoncé la libération de plus de 4000 prisonniers de droit commun, mais il a royalement ignoré le cas des détenus d’opinion. Toute chose que lui rappelle la société civile.

Le mardi 02 janvier 2018 dans une déclaration, Mlle Désirée Douati responsable de l’AFFDOCI ( l’association des femmes et familles des détenus d’opinion de Côte d’Ivoire) a demandé au Chef de l’Etat d’élargir sa grâce présidentielle aux détenus d’opinion. Désirée Douati présidente de l’ AFFDOCI a déploré la détention prolongée de plusieurs personnes dans les prisons du pays où ils sont dans des conditions exécrables pour leurs opinions et ou leur appartenance politique , notant de nombreux cas réfugiés et exilés . Avant d’estimer que ‘’ La situation des prisonniers d’opinion est très préoccupante car la majorité de ces prisonniers d’opinion sont aujourd’hui de grands malades. Leurs familles vivent dans un état d’ultime détresse, d’amertume et de désolation totale ’’.

Condamnant plus loin ‘’ les procès en cascade et inéquitables des pro-Gbagbo, avec des condamnations à de lourdes peines’’. Toutefois, la responsable de cette organisation a invité, ‘’ le chef de l’Etat, Alassane Ouattara à poser enfin des actes forts allant dans le sens de la paix, de l’apaisement et de la cohésion sociale en prenant la courageuse décision de libérer tous les détenus d’opinion en Côte d’Ivoire’’ a-t-elle déclarée. Estimant que ‘’Ce geste du chef de l’Etat participera à une réconciliation vraie et sincère. Enfin à l’orée de cette nouvelle année ’’

Albert Zatté