POLITIQUE

C.I / Assemblée parlementaire de la Francophonie : Comment Ouattara et Soumahoro ont humilié la Côte d’Ivoire – Ce qui s’est passé au Maroc

Amadou Soumahoro, député de Séguéla, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire
Le communiqué des services de Soro Guillaume

C’est une véritable humiliation que viennent d’infliger  Alassane Ouattara et son président du  Parlement, Amadou Soumahoro à la Côte d’Ivoire. Leur détermination à effacer Guillaume Soro des instances de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) s’est heurtée le vendredi 15 juin 2019 au Maroc à l’intégrité des députés Africains Francophones réunis dans le cadre de la 27ème Assemblée Régionale Afrique de leur organisation.

 

 » La 27e Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) qui se tient les 14 et 15 juin 2019 à Rabat a été précédée par un huis clos organisé par le Président de la Chambre des représentants du Maroc. Le huis clos a duré plus de 02 h bloquant ainsi le début de la cérémonie officielle. Au cours du huis clos la délégation de Côte d’Ivoire a exigé le poste de Premier Vice-président de l’APF pour le compte de M. Amadou Soumahoro et subséquemment sa candidature pour la présidence de l’APF. Cette exigence ivoirienne a été rejetée.  Le sommet a reconnu à SEM Guillaume Kigbafori Soro, au regard des statuts de l’APF, la qualité indéniable de Premier vice-président de l’APF. Pour éviter un blocage des travaux et créer ainsi un incident diplomatique, M. Guillaume Kigbafori SORO a choisi librement de renoncer à présider les travaux »  fait en effet savoir le communiqué  des services de Guillaume Soro qui éclaire sur ce qui s’est passé à Rabat. Une véritable honte pour la Côte d’Ivoire
Le député  Bassatigui Fofana (non membre de la délégation officielle de la Côte d’Ivoire) a, malgré l’opposition d’Amadou Soumahoro qui le récuse, pris part aux travaux, à la table de séance d’ailleurs.  Au Maroc depuis le 10 juin, ce transfuge du RDR, aujourd’hui cadre du RACI, est chargé de mission Afrique de l’APF.

« Je suis bien arrivé ce lundi 10/06/2019 à Rabat pour prendre part (assister la Section invitante dans l’organisation, assister le Président et présenter le rapport d’activités de la Région Afrique ) à la 27ème Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) en ma qualité de Chargé de mission (Porte-parole) Afrique de cette organisation interparlementaire. Plusieurs membres du Bureau mondial de l’APF dont  le Vice-Président Abib El Malki, Président de la Chambre des représentants du Royaume du Maroc, le Premier Vice-Président Guillaume Kigbafori SORO et le Secrétaire Général Parlementaire Jacques Krabal sont attendus à cette importante rencontre internationale. Nos remerciements au Président Abib El Malki qui a fait assurer, par le service protocole de la Chambre des représentants, notre déplacement de Casablanca à Rabat » avait dit, dès son arrivée au Maroc, le député de Bassawa, Satama-sokoro et satama-sokoura  
Les longs conciliabules pour faire comprendre au bras d’Alassane Ouattara que Soro Guillaume demeurera à sa poste de vice président jusqu’à la 45 eme session annuelle prévue du 5 au 9 juillet 2019 en Côte d’Ivoire avaient fini par bloquer les travaux. Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire menaçait en effet de claquer la porte si Soro Guillaume prenait part aux travaux. Finalement, la rencontre s’est limitée au premier jour, à une série d’allocutions qui a duré moins d’une heure. les travaux proprement dits auront lieu le samedi 15 juin 2019.

Blaise BONSIE