POLITIQUE

C.I / Procès de Lida Kouassi : Le Cdt Abéhi déguisé en témoin à charge – Un avocat désiste

Le Ministre Lida Kouassi Moise et 3  militaires accusés de complot contre l’autorité de l’Etat ont comparu devant la cour d’Assisses d’Abidjan –plateau le lundi 15 janvier 2018. Ils sont accusés de ‘’ complot contre l’autorité de l’Etat et de constitution de bandes armée, de vol et de tentatives d’armes et de munitions … ’’.

La surprise à l’ouverture de ce procès est que le Commandant Jean Noel Abehi ancien Commandant du Groupement d’Escadron Blindé de la Gendarmerie, condamné à 10 ans de prison ferme le jeudi 11 janvier 2018 dans l’affaire de l’attaque du camp de la Gendarmerie d’Agban est présenté sous une nouvelle casquette. Celle de témoin unique à charge dans cette affaire .

C’est à 10 h 40 min que le Ministre Lida Kouassi Moise a fait son entrée dans la salle d’audience, le visage rayonnant et souriant. Il avait en tout cas, bonne mine.  L’audience a débuté à 11 h 25 min avec dans le box des accusés l’ex ministre de la défense sous Gbagbo et trois officiers militaires sous Laurent Gbao. Gnatoa Katé Paulin, colonel de l’armée , Brou Serge Pacome Durand  de l’armée nationale et Zadi Gbaka Samuel de la marine nationale. Apres la lecture de l’arrêt de renvoie, les accusés ont été invités à la barre. Ils ont tous nié en bloc les faits qui leurs sont reprochés.

Zadi Gbakpa Samuel a été le premier appelé à la barre. ” A la DST on m’a obligé à signer un procès verbal (…) Lorsque j’étais au Ghana je n’ai pas entendu des rumeurs de coup d’Etat (…) Au Ghana nous vivions dans des conditions extrêmement difficiles et donc nous cherchons comment faire pour gagner de quoi à manger” se défendra-t-il . Avant d’affirmer qu’il a passé 07 jours à la PISAM pour des soins.
Brou Serge Pacome Durand a renchérira : ” Je n’ai pas appris l’existence d’une plate forme militaire au Ghana qui voulait faire un coup d’Etat “. “Je n’ai participé à aucune réunion où il était question de coup d’Etat” a-t-il ajouté.

Le procès fut suspendu à 14 h 15 min. A sa reprise à 15 h, la défense a obtenu le renvoie de l’audience au mardi 16 janvier 2018, l’avocat du Colonel Gnatoa ayant désisté.

Albert Zatté