SPORT

CAN 2019 – L’Algérie a décroché son billet pour les demi-finales en sortant la Côte d’Ivoire à l’issue des tirs au but

L’Algérie reste sur son petit nuage ! Au bout des tirs au but ce jeudi soir au stade de Suez, les Fennecs ont éliminé la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 (1-1, 4-3 tab). Alors que Sofiane Feghouli avait ouvert le score pour les Verts (20e), Jonathan Kodjia avait réussi à remettre les deux équipes à égalité (62e), tandis que l’Algérie a également manqué un penalty. Les deux sélections n’ont finalement pas réussi à se départager au terme des 120 minutes de jeu et aux tirs au but, Serey Dié a manqué le dernier tir au but des Ivoiriens. L’Algérie rejoint donc le Nigéria en demi-finales de la CAN (dimanche, 21h).

L’intensité a été à son maximum du début jusqu’à la fin de cette rencontre. La preuve avec ce poteau trouvé d’entrée par la Côte d’Ivoire, privée au coup d’envoi de Nicolas Pépé, resté sur le banc. La frappe enroulée du droit de Max-Alain Gradel a été déviée sur le montant par Rais M’Bohli (6e). Alors que le Toulousain a de nouveau tenté sa chance (16e), c’est finalement l’Algérie qui a fini par trouver l’ouverture. Parfaitement trouvé en retrait par Ramy Bensebaini, Sofiane Feghouli a ouvert son compteur dans cette CAN 2019 et donné de l’air aux Algériens, d’une frappe du gauche (20e, 0-1).

Paradoxalement, après ce premier but, l’Algérie a davantage défendu, mais sa défense, invaincue avant cette rencontre, a parfaitement repoussé la tête d’Ismaël Traoré (39e) et la frappe lointaine du droit de Max-Alain Gradel (45e+2). Bien que les meilleures occasions aient été ivoiriennes, l’Algérie a bien failli doubler la mise d’entrée de deuxième période. Parti en contre, Baghdad Bounedjah s’est fait faucher par Sylvain Gbohouo. L’arbitre n’a pas hésité avant de désigner le point de penalty. S’il a voulu se faire justice lui-même, le numéro 9 des Fennecs a touché le haut de la transversale (48e) et enlevé la possibilité aux siens de prendre un avantage certainement définitif dans cette rencontre.

L’Algérie s’est procuré davantage d’occasions en fin de rencontre

La Côte d’Ivoire a continué à tenter et a fini par être récompensée. Déjà auteur d’un centre-tir qui n’a pas surpris Rais M’Bohli (50e), Jonathan Kodjia a égalisé d’une frappe puissante du gauche plein centre (62e, 1-1). Par la suite, les Ivoiriens n’ont guère réussi à se montrer dangereux, malgré une tête cadrée de Cheick Comara (70e). Avant l’égalisation, Baghdad Bounedjah avait une nouvelle fois eu l’opportunité de faire le break, et n’a pas eu plus de réussite lors du reste de ce deuxième acte. De son côté, Mamadou Bagayoko s’est sacrifié en sauvant sur sa ligne une frappe du droit de Riyad Mahrez (68e), tandis qu’Adlène Guédioura a trouvé les gants de Sylvain Gbohouo (83e).

En prolongations, les Fennecs ont de nouveau été les seuls à se mettre en évidence, mais la tête d’Islam Slimani a permis au dernier rempart adverse de s’illustrer une ultime fois (114e). Wilfried Zaha puis Serey Dié se sont loupés dans la séance de tirs au but et l’Algérie disputera donc sa première demi-finale depuis 2010. Sa dernière finale, quant à elle, remonte à 1990, l’année de son seul titre. Vingt-neuf plus tard, l’Algérie semble être partie pour marquer l’histoire, une nouvelle fois.

Source: Eurosport