AFRIQUE & MONDE

Coronavirus: le Parlement nigérian se met en congé pour sa « sécurité » et le Sénégal enregistre un second malade

Le Parlement nigérian a approuvé mardi à l’unanimité un congé de deux semaines pour tous ses élus, pour garantir leur « sécurité » face au coronavirus dont un cas a été déclaré la semaine dernière à Lagos.

« En tant que représentants du peuple, nous pensons que nous ne pouvons pas discuter des lois alors que nous ne sommes pas certains de la sécurité » face au coronavirus, a déclaré Unyime Idem, rapporteur de la proposition, issu de l’Etat d’Akwa Ibom. Le député a demandé également la mise en place d’un comité parlementaire, comprenant les élus des deux Chambres pour « évaluer avec le gouvernement ce qui a été fait jusqu’à présent et ce qui est fait pour aider à contrôler l’épidémie ».

Un seul cas de coronavirus a été recensé dans le pays vendredi, à Lagos, capitale économique de 20 millions d’habitants, à quelque 700 km de la capitale fédérale d’Abuja. Le malade, un ressortissant italien était arrivé à Lagos en provenance de Milan le 25 février et s’était rendu dans une usine de ciment de l’Etat voisin d’Ogun (sud-ouest).

Il est toujours soigné dans un hôpital spécialisé dans le traitement des maladies infectieuses, dans un état plutôt rassurant selon les autorités, et 58 personnes ayant eu des contacts avec lui ont été placées en quarantaine.

Dix cas sur tout le continent

Le Nigeria est considéré comme très vulnérable à la propagation virale en raison de son système de santé faible et de sa forte densité de population.

Mercredi soir, l’Afrique sub-saharienne comptait, outre le cas confirmé au Nigeria, deux cas au Sénégal. Dans le nord du continent étaient enregistrés trois cas en Algérie, deux en Egypte, un au Maroc et un en Tunisie. Soit un total de 10 cas sur l’intégralité du continent.

Le Sénégal a en effet confirmé mardi un deuxième cas de coronavirus, sur un Français de 80 ans arrivé samedi dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, et annoncé le report de premiers événements publics, dont le concert d’un chanteur populaire et un gala de lutte.

Un premier cas de coronavirus au Sénégal a été annoncé lundi, sur un Français également, ayant séjourné dans une station de ski de la région Auvergne-Rhône-Alpes (centre-est de la France) en février avant de revenir au Sénégal, où il réside habituellement. L’état de ce patient, marié et père de deux enfants, également hospitalisé à Fann, « continue de s’améliorer », a dit mardi le ministère.

Source: Le Monde

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire