SOCIÉTÉ

Côte d’Ivoire : À Abidjan, les fonctionnaires et agents  du ministère de l’intérieur annoncent des marches les 12 et 18 décembre 

Bientôt en arrêt de travail depuis plus de trois semaines, les agents de préfectures et sous-préfectures comptent passer à une autre vitesse  de leurs revendications.

Le bras de fer entre agents du ministère de l’intérieur et de la sécurité et leur autorité de tutelle continue d’accentuer les réactions des grévistes.

En assemblée générale extraordinaire le samedi 8 décembre dernier de 12H à 15H30 minutes au groupe scolaire Lafosse d’Adjamé 220 logements, le syndicat  national des agents du ministère de l’intérieur (Synamici) projette une marche éclatée de protestation dans toutes les préfectures de région le mercredi 12 décembre.

Ces agents vont aussi participer le mardi 18 décembre 2018, à la marche organisée par l’action pour la restauration de la dignité humaine (ARDH)

Dans un communiqué final de leur assemblée général transmis à Eventnews,
Yves Désiré Sery, premier responsable du Synamici explique qu’après avoir analysé et constaté le manque de volonté du gouvernement de satisfaire leurs revendications, le syndicat décide :

« Du maintien du mouvement de grève illimitée jusqu’à satisfaction de leurs revendications,
Du respect strict et sans équivoque du mot d’ordre par des piquets de grève devant tous les services du ministère de l’intérieur,
D’une marche de protestation de tous les agents et fonctionnaires du ministère de l’intérieur dans toutes les préfectures de région le mercredi 12 décembre 2018,
De la participation des agents et fonctionnaires à la marche organisée par l’action pour la restauration de la dignité humaine (ARDH) le mardi 18 décembre 2018 »

Notons que les revendications de ces agents portent sur la signature d’un décret portant octroi d’indemnités d’astreinte à tous les fonctionnaires et agents du ministère de l’intérieur et de la sécurité.

Jules Denis AKOSSO

 

Communiqué

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire