SOCIÉTÉ

Côte d’Ivoire : appui allemand pour doubler la production d’énergies renouvelables

La fourniture d’électricité est actuellement largement assurée par l’énergie thermique et les barrages hydroélectriques.

La Côte d’Ivoire et l’Allemagne ont signé jeudi 20 février à Abidjan un accord visant à permettre au pays d’Afrique de l’Ouest de doubler sa production d’énergies renouvelables d’ici à dix ans. La Côte d’Ivoire a produit 2 229 mégawatts d’électricité en 2019 et devrait doubler sa production d’ici à 2030. La fourniture d’électricité est actuellement largement assurée par l’énergie thermique et les barrages hydroélectriques.

Le gouvernement ambitionne de faire du pays le hub énergétique de la sous-région à l’horizon 2030 avec un mix énergétique de 42 % d’énergies renouvelables. Selon les termes de l’accord, la banque publique allemande KfW, bras financier de l’Etat, va financer à hauteur de 6,5 millions de dollars (6 millions d’euros), une augmentation de la participation de la Côte d’Ivoire au capital de l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA), dont une des missions est d’attirer des investissements en énergies renouvelables.

« Attirer des investissements dans le pays »

« L’augmentation de la participation de la Côte d’Ivoire au capital de l’ACA attirera donc non seulement davantage d’investissements dans le pays, mais contribuera également à l’atteinte des objectifs du gouvernement ivoirien en matière de protection du climat », s’est félicité le ministre ivoirien du pétrole et de l’énergie, Abdourahmane Cissé.

L’ACA est une institution panafricaine qui contribue à l’amélioration du climat d’investissement dans de nombreux pays africains en réduisant considérablement les risques liés à l’investissement en Afrique. En 2019, l’ACA a assuré 71 millions de dollars (65,6 millions d’euros) d’investissements privés et vise à tripler ce montant d’ici à 2025 pour atteindre 220 millions de dollars (203 millions d’euros).

Les entreprises allemandes ont présenté le 4 février à Abidjan des « solutions photovoltaïques » pour l’approvisionnement énergétique en Côte d’Ivoire, tablant sur des partenariats d’affaires. L’Allemagne est le principal bailleur de fonds de la construction de la première centrale solaire – d’un coût prévu de 38 millions d’euros – en Côte d’Ivoire.

D’une puissance de 37,5 MWc (mégawatt-crête, la puissance électrique maximale), la centrale solaire de Boundiali (nord) va bénéficier d’un financement de 27 millions d’euros par la KfW et d’une contribution de 9,7 millions d’euros de l’Union européenne.

Source : Le Monde