SOCIÉTÉ

Côte d’Ivoire: Elan de solidarité autour des déguerpis de Cocody Danga

A Abidjan, 2000 personnes dorment à la belle étoile, sur les gravats de leurs maisons, après le passage des buldozers mardi 8 mai 2018, à Cocody Danga. Face à l’indifférence du régime d’Abidjan, des âmes généreuses se mobilisent pour venir en aide à ces déguerpis.

Une chaîne de solidarité, propre à l’Ivoirien, a vu le jour face au désastre que vivent les déguerpis de Cocody Danga. Dimanche 21 mai 2018, le groupe de RAP Kiff No Beat et le footballeur professionnel Gohi Bi Cyriac ont exprimé leurs soutiens à ces familles. « On a été très touché par le témoignage de ces mamans. Ne cessons jamais de travailler pour le bien. Que les autorités trouvent une solution pour nos parents de CocodyDanga. Ça fait maintenant 12 jours qu’ils dorment à la belle étoile et on espère que le problème sera vite résolu. », a déclaré le footballeur Gohi Bi.

A leur suite, plusieurs Ivoiriens ont également fait parler leur cœur. Le célèbre restaurateur Libanais Hassan  n’est pas resté insensible à ce drame social.

Cela fait deux semaines que le déguerpis de Cocody-Danga broient du noir. Toutes les pensées étaient dirigées vers ces familles vendredi 11 mai dernier lorsqu’une grosse pluie s’est déversée sur la capitale économique ivoirienne. Pour le régime d’Abidjan, ce déguerpissement qui concerne 33 familles s’explique par le non respect du contrat les liant à la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI). Ces familles avaient pourtant demandé la mutation des contrats de location en contrat de vente. Ce que l’entreprise a refusé.

Cyrille NAHIN