POLITIQUE

Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié, le « sphinx » qui veut renaître de ses cendres

A 86 ans, l’ancien président de la République déboulonné par un putsch militaire, le premier du pays, veut prendre sa revanche.

Surnommé le « sphinx de Daoukro », son fief, l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié, chassé du pouvoir par un putsch en 1999, veut comme le phénix renaître de ses cendres pour redevenir président, malgré son âge avancé, 86 ans. « HKB » est notamment l’homme de « l’ivoirité », concept nationaliste voire xénophobe qu’il avait manié pour écarter de la course au pouvoir en 1995 un certain Alassane Ouattara, l’actuel président de la Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui, l’octogénaire Bédié promet une « victoire [à la présidentielle] qui permettra aux jeunes de Côte d’Ivoire d’accéder aux responsabilités pleines et entières dans la gestion des affaires publiques »« Je reçois cette demande de candidature comme une mission de salut public », affirmé M. Bédié en se déclarant candidat à la candidature, vingt ans après avoir été renversé, dix ans après sa candidature malheureuse de 2010.

Né le 5 mai 1934 dans le village de Dadiékro (centre) au sein d’une famille de planteurs de cacao, « HKB » se veut l’héritier et le successeur du « père de l’indépendance », Félix Houphouët-Boigny, d’ethnie baoulé comme lui.