Accueil » Côte d’Ivoire – TNT : rude bataille pour l’audience
SOCIÉTÉ

Côte d’Ivoire – TNT : rude bataille pour l’audience

Alors que la Côte d’Ivoire doit entièrement basculer vers la télévision numérique terrestre d’ici à la fin de l’année, la compétition fait déjà rage entre les chaînes pour capter le plus de téléspectateurs.

C’est l’un des enjeux du passage à la télévision numérique terrestre (TNT) : la mesure de l’audience pour assurer une juste répartition des recettes publicitaires entre les différentes chaînes.

En Côte d’Ivoire, où ce marché est estimé entre 10 et 13 milliards de F CFA, ce point est sensible puisqu’il n’existe pas encore d’outil de mesure d’audience accepté par tous les acteurs, publics et privés.

C’est pourquoi le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, travaille depuis plusieurs mois à la réalisation d’une mesure consensuelle, devant être effectuée par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), le régulateur du secteur. En attendant, la guerre de la mesure d’audience bat son plein, comme en témoigne la multiplication des publications d’études.

Progression de NCI

La dernière en date, portant sur la période de juillet à septembre 2021, a été menée par Médiamétrie et sa filiale ivoirienne Omedia, dont Canal + et plusieurs chaînes françaises de la TNT sont actionnaires. Réalisée sur un échantillon de 1 680 personnes – contre 500 lors des habituelles études mensuelles – et sur les dix communes de la ville d’Abidjan, elle permet de dresser le palmarès des champions de la TNT.

Selon cette étude, la chaîne A+ Ivoire, filiale du groupe Canal +, arrive en tête avec une part d’audience de 13,9 %, devant RTI 1, première chaîne du groupe audiovisuel public ivoirien, avec 7,6 % et La Nouvelle Chaîne ivoirienne (NCI) avec 5,4 % de part d’audience.

NCI SEMBLE AVOIR OPÉRÉ UNE MUE EN INTÉGRANT DES CONTENUS DE DIVERTISSEMENT

Cette dernière, éditée par la Société des Grands Médias et dont Loïc Folloroux, le fils de la Première dame Dominique Ouattara, est l’un des actionnaires, a progressé de 75 % par rapport à juin, notamment grâce à ses nouveaux programmes comme Showbuzz, les Femmes d’ici et la Télé d’ici.

Considérée comme une chaîne d’information et proposant des débats sur des thématiques politiques, économiques et sociales, la chaîne, ébranlée cet été par l’affaire Yves de Mbella, semble avoir opéré une mue en intégrant des contenus de divertissement. Le top cinq TNT est complété par la RTI 2, deuxième chaîne publique (3,8 %), et Life TV (2,2 %) du communicant Fabrice Sawegnon.

Bataille d’études

En intégrant l’ensemble des chaînes, le podium change : Novelas TV, chaîne du bouquet Canal + arrive au même niveau qu’A+ Ivoire (13,9 % chacune), suivies de RTI 1, NCI et Nollywood Epic TV, du diffuseur Thema, dont l’actionnaire majoritaire est Canal +. Life TV n’intègre pas le top 10.

À la mi-septembre, le cabinet Kantar avait dévoilé les résultats de son étude Africascope 2021, portant sur la période de septembre 2020 à juin 2021 et réalisée dans huit pays africains, dont la Côte d’Ivoire.

Selon elle, le podium ivoirien télévisuel était formé de Novelas TV en première position, puis de RTI 1 en deuxième et, enfin, d’A+ Ivoire en troisième place. En mai, le groupe public RTI, qui recourt lui aussi à des mesures d’audience notamment auprès de Médiamétrie et Kantar, avait présenté les résultats d’une étude réalisée par un autre cabinet, MCMY.

Conduite auprès de 5 000 personnes, l’étude plaçait, elle, les chaînes RTI 1 et 2 en position dominante, devant A+Ivoire, NCI et Life TV.

Source : Jeune Afrique

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire