Accueil » Côte d’Ivoire : un Premier ministre de nouveau évacué pour soins, une fâcheuse loi des séries
POLITIQUE

Côte d’Ivoire : un Premier ministre de nouveau évacué pour soins, une fâcheuse loi des séries

C’est la troisième fois, en l’espace de quelques mois, qu’un Premier ministre ivoirien fait l’objet d’une évacuation sanitaire vers la France.

A l’instar de ses deux prédécesseurs – Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko – décédés depuis, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a été évacué en France. L’information, qui a commencé à circuler le 12 mai 2021, a été accueillie avec scepticisme car sa véracité donne lieu à une loi des séries inédite. 

Des Premiers ministres ivoiriens surmenés

Agé de 65 ans, Patrick Achi est arrivé dans l’Hexagone “par un vol spécial dans la nuit de lundi (10 mai 2021) à mardi à la suite de saignements intestinaux“, a indiqué l’AFP qui précise que ce dernier “doit rentrer vendredi (14 mai 2021) en Côte d’Ivoire”. D’après l’agence Reuters, selon qui l’entourage des deux précédents hôtes de la primature ivoirienne avaient indiqué qu’ils souffraient du même mal avant leur mort, il est traité pour “fatigue sévère”.

La vie politique ivoirienne est effectivement loin d’être de tout repos et les trois hommes ont un point commun : leur proximité avec le président Alassane Ouattara.

Reuters rapportait également le 13 mai que Patrick Achi était en France la semaine dernière, mais avait dû écourter son séjour en raison des sévères coupures d’électricité dont souffre la Côte d’Ivoire depuis quelques semaines.

Tous malades

L’ancien Secrétaire de la présidence ivoirienne a succédé à deux Premiers ministres qui sont morts, pour l’un, quelques jours après avoir regagné son pays après un séjour médical de deux mois, et pour l’autre pendant qu’il se faisait soigner à l’étranger.

Le premier, Amadou Gon Coulibaly, s’est éteint le 8 juillet 2020 à 61 ans dans la clinique où il avait été transporté à la suite d’un malaise durant le premier conseil des ministres auquel il assistait depuis son retour en Côte d’Ivoire le 2 juillet 2020. Dauphin d’Alassane Ouattara et candidat déclaré à la présidentielle de 2020, il était arrivé à Paris dans la matinée du 3 mai pour (son) contrôle médical périodique à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière”, d’après un tweet posté sur son compte officiel. Son évacuation intervenait quelques jours après la fin d’une quarantaine que le Premier ministre s’était imposé après avoir été en contact avec une personne infectée par le virus du Covid-19.

Le deuxième Hamed Bakayoko son successeur, également en charge du portefeuille de la Défense, a succombé à un cancer le 10 mars 2021 en Allemagne à l’âge de 56 ans. Il avait été évacué en France le 18 février 2021. Après l’annonce de sa mort, les internautes avaient suggéré que le poste de Premier ministre soit supprimé. De même, ils avaient conseillé dans la foulée à Patrick Achi, dont la santé faisait déjà l’objet de spéculations à l’époque et qui avait dû publier un démenti, de renoncer à succéder à Hamed Bakayoko à un poste où il a été confirmé le 26 mars 2021.

Dans tous les cas, le personnel politique ivoirien ne semble pas au mieux de sa forme depuis quelques années et se fait généralement soigner à l’étranger. Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, est rentré de Turquie en février 2021. Quelques mois plus tôt, son collègue du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, s’était rendu en Allemagne en juillet 2020 où il a avait été diagnostiqué positif au Covid-19.

Source : France info

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire