POLITIQUE

Crise ouverte PDCI –RDR, Ouattara cache la vérité aux ivoiriens.

La crise entre le PDCI et  le RDR  les deux alliés d’hier s’intensifie et prend de jour  en jour des proportions inquiétantes. On va vers une fissure du PDCI suscitée  les coups bas du parti au pouvoir à son allié. La tension politique en Côte d’Ivoire est une réalité à ne pas nier et elle est loin de retomber si tôt.

La formation du nouveau Gouvernement Gon II , dévoilé depuis le mardi 10 juillet 2018 a suffit pour porter au grand jour la crise désormais ouverte entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire(PDCI) et le Rassemblement des Républicains (RDR) les deux grands partis membres de la coalition du Rassemblement des Houphouétistes pour la paix et le dialogue (RHDP) . Le mercredi 15 juillet dernier au conseil des ministres, Alassane Ouattara avait affirmé ‘’qu’il n’existe pas de tensions politiques en Côte d’Ivoire ‘’.

Après sa sortie, le lendemain, le Pdci désavoue le Chef de l’Etat. Dans un communiqué le parti de Bédié ‘’ marque son étonnement face à la formation du nouveau gouvernement ‘’. Bédié affirme en plus ‘’ qu’il n’a pas été associé, ni consulté ‘’ pour la formation du nouveau Gouvernement. On apprend ensuite que pour la formation du Gouvernement Ouattara a royalement ignoré son ainé Bédié, il a préféré consulter le vice -président Daniel Kablan Duncan un cadre du PDCI. Une autre sortie de Bédié vient enfoncer le clou. C’est qu’une assemblée générale constitutive du parti unifié du Rassemblement des Houphouétistes pour la paix et la démocratie Rhdp) est annoncée pour le lundi 16 juillets prochain. Réponse du berger à la bergère. La réplique de Aimé Henri Konan Bédié ne se fait pas attendre. ‘’

Le Pdci n’est pas concerné par l’A.G constitutive du parti unifié Rhdp ‘’. Précisant plus loin que ‘’ les militants qui s’y rendront se seront exclus d’eux –mêmes ‘’. Voilà qui est clair comme l’eau de roche. Le feu couve entre les deux alliés Pdci et Rdr , ce n’est plus la lune de miel entre Bédié et son jeune frère Ouattara . En plus au niveau de l’opposition ivoirienne la tension est également perceptible. L’opposition n’est pas en phase avec le pouvoir, la preuve le boycott de l’opération d’enrôlement, la réforme de la Cei qu’il exige, les nombreux prisonniers politiques qui continuent de croupir en prison et qui exaspère de jour en jour les populations n’est pas de nature à favoriser un climat de paix. Dire qu’il n’ya pas de tensions politiques en Côte d’Ivoire ce n’est pas vrai. Alassane Ouattara n’a pas dit la vérité aux Ivoiriens.

Rappelons qu’en ce qui concerne le parti unifié Bédié avait certes signé le manifeste le 10 avril 2018, mais il avait précisé qu’un manifeste n’est pas un règlement intérieur. Le 17 juin 2018, le bureau politique du parti sexagénaire est d’accord pour adhérer au parti unifié, mais après les élections présidentielles de 2020, cette décision a entièrement douché les espoirs de la création du parti unifié cher à Alassane Ouattara. Conséquence, il a décidé d’ignorer Bédié et de créer le parti unifié avec les militants du PDCI qui adhère à son idée , notamment avec le camp d’Adjoumani qui a créé le courant ‘’ sur les traces d’Houphouet Boigny’’ qui sera mué plus tard en parti politique selon certaines sources et que les statuts et règlements intérieurs de ce futur parti seraient déjà prêts .

Les petits partis tels Udpci , le Mfa , le Pit ont été aussi récompensé dans le nouveau gouvernement parce qu’il ont décidé de suivre le Chef de l’Etat .


Albert Zatté