ÉCONOMIE

Economie/ Forte croissance pour la UBA au premier semestre 2018

La United Bank for Africa (UBA), leader des institutions financières africaines, a annoncé, mercredi 29 août 2018 à Lagos, au Nigéria, ses résultats financiers audités du premier semestre de l’année. Lequels résultats affichent une forte croissance des principaux indicateurs de performance et une contribution significative de ses filiales africaines.

La capacité du Groupe UBA à générer de bonnes performances même à travers différents cycles et environnements commerciaux et économiques ne fait l’ombre d’aucun doute selon les analystes. La croissance à deux chiffres de ses revenus bruts malgré un environnement à faible rendement sur ses deux marchés clés (Nigéria-Ghana) confirme cette force : une hausse de 16% en glissement annuel, soit 258 milliards (Naira) contre 223 milliards enregistrés en 2017. Les clignotants sont au vert pour la meilleure banque numérique de l’Afrique selon Euromoney. 168,5 milliards de naira contre 161,8 milliards au premier semestre 2017, soit une hausse de 4,1%, un bénéfice avant impôts de 58,1 milliards de naira, 43,8 milliards de naira en termes de bénéfice après impôts, soit une croissance de 3,4 contrairement aux 42,3 milliards de naira réalisés en 2017. A cela s’ajoute un retour sur fonds propres moyens avant et après impôts de 23% et 17%.

Dans la même veine, les filiales de UBA apportent 40% du bénéfice du groupe. En somme, le total des actifs de la Banque a progressé, au cours des six premiers mois de l’année de 4,9%, soit 4,27 milliards naira et les dépôts de la clientèle ont progressé de 6,1%, soit 2900 milliards naira contre 2700 milliards en 2017, tandis que les fonds propres du Groupe sont restés solides à 496,3 milliards naira.
Une performance que Kennedy Uzoka, directeur général du Groupe UBA met à l’actif des stratégies commerciales axées sur le client dont le succès des initiatives numériques.

Cyrille NAHIN