POLITIQUE

Enrôlement: Désert à Yopougon, tension au plateau

Image d'illustration

L’opération d’enrôlement  sur la liste électorale  a pris fin ce dimanche  24 juin sur fond de tension, de corruption et de boycott.

L’opération d’enrôlement sur la liste électorale débutée  le 18 juin,  a prit  fin  officiellement ce dimanche 24 juin.  A Yopougon, il n’y a pas eu d’engouement, les bureaux d’enrôlement   étaient pratiquement vides.  La raison, est que dans  cette commune bastion du Front populaire ivoirien, les militants de ce parti  ont respecté le mot d’ordre de boycott  lancé par la coalition Ensemble pour la  Souveraineté et la  Démocratie (EDS) dont fait parti l’aile radicale du parti de Gbagbo conduit par Aboudramane Sangaré.

Un autre fait qui a plombé l’opération  c’est le manque de pièces d’identité car  ils sont nombreux ceux qui ne possèdent pas de pièces national d’identité, et surtout   l’insuffisance  d’informations  sur les pièces à fournir pour prendre part au processus. Au plateau par contre la tension était vive entre les candidats à l’enrôlement.  Les centres  étaient pris d’assaut par de nombreuses personnes. Le convoyage d’électeurs   a fait rage dans  cette commune. L’insuffisance de centres d’enrôlement  et de machines quelques fois défectueuses ont aussi entaché  l’opération.    En tout cas les potentiels candidats ont convoyé les électeurs  moyennant de l’argent, une pratique devenue  pratiquement une institution en Côte d’Ivoire. Des tensions ont été signalés aussi à Lakota et  à  Vavoua .

Albert Zatté