POLITIQUE

Ghana: Le ministre Koné Katina arrété et relaxé

Le porte – parole du président Laurent   Gbagbo le Ministre  Justin Koné Katina  a été interpelé  dimanche nuit  à l’aéroport  Accra  par la police Ghanéenne et relaxé  ce lundi 12  mars 2018.

Selon nos sources sur place à Accra le Ministre Koné Katina , porte -parole du président Laurent Gbagbo a été interpellé  par  des éléments  de la police Ghanéenne chargée de la surveillance du territoire ghanéen, Bureau of national investigation  (BNI) dimanche  vers 23 h à l’aéroport  , alors qu’il revenait de l’Afrique du Sud . Après un contrôle  de son  identité et une fouille de ses bagages, il a été relaxé  ce lundi 12 mars  matin. Il aurait passé  environ 10 heures  entre les mains des forces de l’ordre Ghanéennes.

Les policiers auraient signifié à l’ex – ministre de l’économie et des finances de Laurent Gbagbo  qu’ils  se sont ‘’trompés ‘’  de personne  avant de  s’excuser. Tous ses bagages et documents de voyages lui ont été restitués et le Ministre aurait  regagné  son domicile  soutient notre source. De fait, le Ministre Koné Katina  est dans le viseur du régime d’Abidjan.

Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émit par le Gouvernement ivoirien, dans l’affaire de  Beceao , où il a été condamné par la justice ivoirienne , en même  temps que le président Gbagbo et d’autres cadres du Front populaire ivoirien . Il n’est pas à sa  première arrestation.  Il   a été plusieurs fois interpelé   à Accra, puis relâcher, avec des tentatives infructueuses d’extradition vers son pays la  Cote d’Ivoire. Koné Katina vit en exil au Ghana depuis la crise post électorale ivoirienne  de  2010- 2011.

Albert Zatté