SOCIÉTÉ

Guinée Conakry :un pasteur détourne la femme d’un de ses fidèles…

L’affaire fait du bruit dans la communauté ivoirienne vivant en Guinée. Depuis plus de deux ans, un pasteur a détourné la femme d’un de ses fidèles que nous faisons le nom. Malgré les supplications et autres interventions de la communauté, le pasteur detourneur refuse de libérer la femme de son fidèle qui a presque tout perdu.

En effet, c’est le 7 avril 2017 que le diable s’est introduit dans le foyer de H K. Le malhonnête pasteur venait de mettre le feu dans son foyer. Celui-ci qu’il considère comme son frère, entretenait a son insu, des relations avec sa femme. Une relation qui, selon les deux tourtereaux était fondée sur la prière. Mais que non, c’était plutôt des relations intimes qu’ils entretenaient. Dans la recherche de solutions, le mari cocu avait même écrit au premier ministre guinéen.<< (…) Le 22 juin 2017, après le départ de nos enfants en Côte d’Ivoire, je surprends ma femme au domicile du pasteur. (…) Dans mes investigations, j’ai appris que ma femme est aussi celle de ce Pasteur. Ce pasteur que l’entourage a surnomme  »pasteur langoe » ( pasteur pute). Et mieux à ce jour, le pasteur vit au domicile de ma femme et y a même délocalisé son église. Sa prise en charge personnelle et celle de l’église sont entièrement financées par les retombées de l’école que j’ai fondé avec ma femme.

En plus des souffrances d’ordre moral, je me vois privé des retombées de mon école’ et de deux enfants qui vivent avec eux>> s’indigne l’infortuné mari. Terriblement meurtri par cette affaire, le malheureux mari va voir si foi s’ébranler, lui qui chaque 25 décembre, invitait les hommes de Dieu à mon domicile, a été complètement brisé. C’est dommage que celui qui s’applique à recevoir les hommes de Dieu soit victime des mauvais comportements d’un soi-disant homme de Dieu. Interpellé par de nombreuses bonnes volontés, le mauvais pasteur refuse d’abdiguer. C’est ainsi que, l’Association des serviteurs de Dieu ivoiriens en Guinée (ASDIG), décide de l’exclure de cette association de pasteurs. l’association est salie et le couple est en ce moment en justice pour obtenir le divorce. L’association, qui se veut respectable et digne, ne saurait tolérer, et plus encore, cautionner le comportement de ce pasteur d’une autre génération le lui a notifié dans un courrier, en mai 2018. Les pasteurs vont en outre prier pour que le seigneur préserve le corps pastoral de ce genre de comportement. En attendant le pasteur continue de filer le parfait amour avec la femme de son fidèle. Faute de reprendre son épouse, l’infortuné mari se bat dans les couloirs de la justice pour récupérer l’école qu’il a mise en place avec son épouse.

Doumbia Balla Moïse