POLITIQUE

Le président de la JPDCI Urbaine recadre le président des jeunes du RDR

Dans une note dont Eventnewstv a reçu copie ce lundi 17 septembre 2018 le président de la jeunesse PDCI Rurale, M. Kouassi Valentin répond au président des jeunes du Rassemblement des Républicains (RDR) . Dans cette note paraphée par M. Séverin N’Guessan responsable du service communication , la JPDCI Rurale dénonce et s’insurge contre les injonctions et les injures du président de la J.RDR, M. Dah Sansan à l’encontre du président Kouassi Valentin . Ci-dessous le droit de réponse de la JPDCI URBAINE

Droit de réponse.

Le vendredi 14 Septembre 2018, nous avons constaté une fois encore avec étonnement dans les colonnes du journal « Le progrès », une sortie des plus inappropriées du président des jeunes du RDR Dah Sansan dans laquelle il invectivait le président de la JPDCI Urbaine.
Monsieur Dah Sansan confiait et je cite « J’ai été vraiment surpris et je voulais dire au jeune frère Kouassi Valentin que la politique se fait avec beaucoup d’intelligence. Et je le crois très intelligent. Je veux qu’il utilise son intelligence au profit de la Côte d’Ivoire et non pas pour sauter dans le néant »
Nous voulons rappeler à toutes fins utiles que tout comme ses ainés les différents porte paroles du RDR de ces dernières années dont les rôles se résument jusque-là à menacer et à réprimer tout ce qui est PDCI, le président des jeunes du RDR n’est pas à sa première sortie inopportune relative aux activités du PDCI -RDA.
Dernièrement lorsque le PDCI -RDA a décidé à travers un communiqué de se retirer de la défunte coalition RHDP, c’était le même Dah Sansan qui s’attaquait frontalement au Président du PDCI -RDA qu’il traitait de « vieux » de 90 ans.

Vous comprendrez aisément que l’homme contrairement à ce visage angélique qu’il présente n’est pas un enfant de chœur.
Cette leçon de morale, en effet pouvait venir de tout le monde sauf du président des jeunes d’un parti qui refuse des élections transparentes et apaisées.
Par conséquent, monsieur Dah Sansan, interpeller quiconque sur une supposée violence verbale, c’est bien le monde à l’envers.
Dans la suite de sa confession « Non, ils n’auront même pas l’occasion de descendre dans la rue (…) je crois que je vous ai parlé sagement, ils n’auront pas l’occasion Non ! » monsieur Dah Sansan affiche l’impression de se donner les moyens pour s’opposer à cette activité de la jeunesse ivoirienne.
Voyez-vous, le sieur Dah Sansan confirme ici encore l’arrogance, l’autocratie et le totalitarisme du pouvoir RDR qu’a relevé l’union européenne dans son dernier rapport sur la Côte d’Ivoire.

A bien lire le président des jeunes du RDR, lui et son parti se prépareraient comme à leurs habitudes à empêcher le peuple ivoirien de s’exprimer sur un sujet aussi sérieux qu’est la réforme de la CEI (Commission Electorale Indépendante).
De ce qui précède, nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin sur cette énième menace du RDR et les tiendrons pour responsable de ce qui adviendra au cours de cette manifestation.

Nous voulons par ailleurs nous offusquer de cette autre sortie hasardeuse et maladroite du président des jeunes du RDR que nous appelons à plus de responsabilité.
Nous le mettons en garde que désormais les ivoiriens ne tolèreront plus les menaces pour l’établissement d’un état de droits et des libertés pour tous.
Nous voulons pour terminer, réitérer notre appel à la mobilisation de la jeunesse ivoirienne devant la CEI les jours à venir pour exiger le report des élections locales et la refonte de cette institution pour des élections apaisées et sans violence.

Le responsable communication JPDCI Urbaine
Séverin N’GUESSAN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire