AFRIQUE & MONDE

Mali : une quinzaine de jihadistes de la katiba Macina « mis hors de combat » par une frappe de Barkhane

Une quinzaine de jihadistes du Front de libération du Macina ont été « mis hors de combat » samedi au centre du Mali au cours d’une frappe aérienne de l’armée française menée en coordination avec les forces maliennes, a révélé l’état-major des armées françaises.

Deux Mirage 2000 basés à Niamey sont intervenus samedi soir dans la région de Dialoubé, au nord de Mopti, en coordination avec les forces armées maliennes, a indiqué le 25 février l’état-major des armées françaises dans un communiqué. « Une quinzaine de terroristes a été mis hors de combat », a-t-il ajouté, sans préciser si les jihadistes avaient été tués ou blessés.

Cette nouvelle opération de Barkhane est intervenue alors que le Premier ministre français Edouard Philippe effectuait une visite au Mali. Ce dernier a conforté l’aide financière et militaire de la France au Mali face à la menace jihadiste, tout en appelant à accélérer la mise en œuvre de l’accord de paix de 2015. La France et sa force militaire Barkhane seront « aux côtés du Mali aussi longtemps que nécessaire et aussi longtemps que le Mali le souhaitera », a-t-il lancé.