SOCIÉTÉ

Man: Le feu ravage deux menuiseries et un commerce de bois

Le feu a dans la nuit lundi 10 mars ravagé 2 menuiseries et un commerce de bois. Même s’il n’ya pas eu de perte en vie humaine, les dégâts matériels s’élèvent à plus de 10 millions de franc. Marié à 2 femmes, et père de 8 enfants, Loua Sadia et son collaborateur Blé Droh Ernest ne finiront jamais de maudire cette nuit ou leurs deux ateliers ont été consumé pae le feu.
Ces 2 menuiseries situés à proximité du pont reliant le quartier Dioulabougou à Libreville sont, depuis un bon moment menacé de deguerpissement à cause de leur situation geographique. Loua Sadia était à la recherche d’un autre site pour installer ses ateliers, quand ce malheureux incendie a tout ravagé.
<<(…) j’étais à la maison, quand aux environs de 22h je recois des coups de fil, m’informant que mes deux menuiseries sont en feu. Quand je suis arrivé sur le terrain, tout était en feu >> confie Loua Sadia, prèsqu’en sanglo.
Le comité de secours qui s’est rapidement mis en branle avant l’arrivée des sapeurs pompier civil n’a pu maîtriser le feu. Ce n’est que tard la nuit que le feu le feu sera circonscrit apres avoir reduit tout en cendre. Selon Loua Sadia, ce sont deux machines de menuiserie, des portes, des fenêtres et des meubles semi fini et fini qui ont tous brulé. Toute chose qu’il evalue à plus de 10 millions. Quand à Traore Hamed, le vendeur de bois, lui estime ses dégâts à plus de 500 000fr. A cela s’ajoute trois compteurs electriques  que le feu a réduit en cendre. Si pour l’instant, les causes de cet incendie restent inconnu, le proprietaire des deux ateliers, lui estime qu’une obscure serait derrière cela. En tout cas, les commentaires dans la ville aux murs de Pières vont bon train. Surtout que le feu s’est propagé à une vitesse efrainée.
Doumbia Balla Moïse

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire