POLITIQUE

Politique Ivoirienne : Guikahué à propos du RHDP : ” C’est le nouveau nom du RDR” – Il annonce la restructuration du PDCI

N’dri Pierre-Narcisse, directeur de Cabinet du président Henri Konan Bédié et porte-parole du Pdci-Rda, a conduit le dimanche 23 décembre à Oumé, une mission d’explication des résolutions du 6e Congrès extraordinaire de son parti. Cette rencontre avec les militants membres des instances du parti s’est déroulée au siège départemental dudit parti en présence du Chef du Secrétariat exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, cadre de la région du Gôh.

Répondant aux questions posées par les militants, Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, a mis en garde les militants contre le Rhdp. «Le Rhdp, c’est le nouveau nom du Rdr, c’est un changement de nom » a-t-il qualifié avant de marquer sa différence d’avec d’autres personnalités politiques du Pdci-Rda qui ont viré au Rhdp. « Moi, j’ai un vécu personnel. Quand les autres parlent, les Adjoumani, les Amichia et autres, on n’a pas les mêmes vécus, les mêmes parcours politiques. J’ai été président du Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Meeci) pendant 4 ans, tout le monde ne l’a pas été pendant 4 ans. J’ai été médecin personnel d’Houphouët, tout le monde n’a pas été médecin personnel d’Houphouët Boigny. C’est dans mes mains que le président Houphouët a rendu l’âme. Est-ce que tout le monde était là quand Houphouët mourrait ? Mais, c’est une grâce. Un patriarche de plus de 90 ans meurt dans tes bras, c’est une grâce. Et le président Houphouët m’a laissé un testament : je vous laisse Henri Konan Bédié, je vous laisse le Pdci-Rda. Si je fais dissoudre le Pdci, ça veut dire que j’ai trahi, le serment d’Houphouët Boigny et je vais le trouver là-haut là-bas. N’dri Narcisse le dit souvent : le secrétaire exécutif est courageux. Narcisse, c’est une obligation. Quelqu’un qui a été président du Meeci, médecin d’Houphouët Boigny, Houphouët a parlé avec lui avant de mourir, tu ne peux pas agir comme les Adjoumani. Ils ont entendu parler d’Houphouët, mais moi j’ai vu. Celui qui a vu le lion et celui qui a entendu parler du lion, ce n’est pas la même chose», a dit Guikahué.
Il a ensuite annoncé de grands changements à venir au Pdci-Rda. Notamment au niveau des secrétaires de section qui ont trahi le Pdci-Rda en s’affichant avec le Rhdp. « Si on ne les remplace pas, en 2020, ils vont nous trahir et ils iront battre campagne pour le Rhdp » a-t-il expliqué.

En ce qui concerne « une autre trahison, celle du Rdr au niveau local à Oumé» après le don de soi du Pdci-Rda, Guikahué, dira que « 2020, c’est dans 2 ans, en octobre, on fait la présidentielle, en novembre on fait les législatives, on va prendre un militant du Pdci et on va arracher la députation à Touré Aya Virginie et Oumé sera propre sans tache. Et à partir de Oumé propre sans tache, on va aller à l’assaut de Gagnoa, parce qu’en 2020, si Dieu décide et que le Pdci prend le pouvoir, les choses vont changer aussi à Gagnoa ».

Il a poursuivi en faisant cette précision : « j’ai lutté avec le président Bédié pour ne pas que le Pdci soit dissous, le Pdci n’a pas été dissous. Vous avez payé un sacrifice. Ce sacrifice que vous avez payé, c’est la façon dont j’ai battu la campagne de cet ingrat de Djédjé Bagnon, en 2013. (…) Est-ce que c’est de cette même façon que j’ai battu la campagne de mon ami Bodi Théodore en 2018 aux régionales? Non. Vous ne m’avez pas vu ici, mais j’étais préoccupé par la survie du Pdci-Rda. Donc, j’ai donné en sacrifice, Bodi Théodore qui a perdu les élections pour que le Pdci vive. Parce que si j’étais ici, on allait gagner mais de retour à Abidjan, on allait me dire que le Pdci est dissous. Alors, on allait gagner pourquoi ? Donc, j’ai préféré faire ce sacrifice. On n’a pas été élu, mais dès qu’on va reprendre les élections prochainement, on aura la région. Ne vous en faites même pas. Je voudrais présenter mes excuses, vous féliciter et dire que je compte sur vous ».

Cela dit, Guikahué a fait savoir que « pendant 6 mois, de janvier à juin 2019, on va refaire toutes les bases du Pdci-Rda. Tout secrétaire de section, tous les membres de son bureau, tous les présidents de comité de base et les membres de leur bureau, les Jpdci et leur bureau, les Ufpdci et leur bureau doivent être immatriculés, à jour de leurs cotisations et les militants vont payer leurs cotisations. Car tu ne peux pas diriger le Pdci si tu n’es pas immatriculé. On va donner une période de 6 mois pour mettre tout ça au propre, avant d’organiser la convention à la fin de l’année. Parce que si on ne fait pas ça, on va emmener n’importe qui à la convention. Et ce sont les mêmes qui vont battre campagne en 2020 pour les “unifiés”, or on n’en veut plus… On va travailler sur des gens sûrs…».

Gilles Richard Omael et D. Sory à Oumé pour africanewsquick.net

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire