SPORT

SPORT: La nouvelle star du PSG est vraiment hors normes

Le défenseur El Chadaille Bitshiabu a des mensurations hors normes. L’Europe a déjà un œil sur cet espoir de la formation parisienne.

Sa silhouette n’est pas passée inaperçue ce mercredi sur le terrain synthétique du camp des Loges. A seulement 12 ans, le défenseur central El Chadaille Bitshiabu mesure en effet… 1,90 m ! Un gabarit incroyable pour un jeune de son âge. Même s’il évoluait dans l’équipe des U 14 du PSG face à Nantes (défaite 2-1), la différence physique avec ses coéquipiers et ses adversaires était flagrante.
Dominateur dans le jeu aérien et à l’aise techniquement dans la relance, le natif de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a aussi essayé de porter le surnombre devant. Une prestation qui n’a sans doute pas laissé insensible Luis Fernandez, le directeur sportif de la formation du PSG, resté une grosse partie de la seconde période en discussion avec le papa du colosse (78 kg). El Chadaille est-il le nouveau Kimpembe de la formation parisienne ? « Il est, bien sûr, trop tôt pour l’affirmer mais c’est un jeune pétri de qualités et au gabarit hors normes », affirme-t-on au sein du PSG. Son nom est déjà parvenu aux oreilles de certains clubs étrangers.

Camp des Loges (Saint-Germain-en-Laye), mercredi. Il rend une tête à tous ses coéquipiers et il n’a que 12 ans. Le défenseur des U 14 du PSG El Chadaille Bitshiabu ne laisse pas indifférent l’encadrement du club parisien. Luis Fernandez en tête

Suivi par Barcelone, Manchester City, Arsenal…

Barcelone, Manchester City et Arsenal se montrent ainsi très attentifs à sa progression et se sont déjà renseignés sur ce phénomène. Après avoir signé une convention d’un an avec le PSG l’été dernier, l’ado — qui s’entraîne avec les U 15 depuis le début du mois — arrivera en fin de contrat cet été. Les dirigeants parisiens souhaiteraient lui faire signer un accord de non-sollicitation (ANS) de plusieurs années. « Je ne sais pas encore ce que fera mon fils la saison prochaine, déclare Willy Bitshiabu, le papa. C’est une fierté pour nous de le voir évoluer au PSG. Et notre priorité concerne l’école et sa formation. L’argent, on verra plus tard. Je veux le voir poursuivre sa (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr