SOCIÉTÉ

Une pluie de gaz de lacrymogène s’abat sur l’Université FHB d’Abidjan, des écoles fermées.

Des violents  heurts  ont  eu lieu ce mardi 11 septembre matin entre Forces de l’ordre et des étudiants membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI)  à l’université Félix Houphouet   Boigny de Cocody.

A l’origine de ces  affrontements entre  étudiants policiers,  les étudiants protestent  en effet contre les  frais annexes  d’inscription qu’ils voudraient que les autorités suppriment.  Mais  ceux-ci  ce sont heurtés aux  Forces de l’ordre  qui ont usé de coups de gaz lacrymogène  pour disperser la manifestation. L’université a été transformé en un véritable  champ de ‘’guerre’’ par les hommes par les forces de l’ordre  qui pourchassaient les étudiants  dans les rues de  Cocody.

Dans cette ambiance extrêmement  surchauffée   certains  étudiants  sillonnaient  des établissements secondaires  publics pour déloger les élèves.  Plusieurs établissements  ont été  fermés ce mardi  à Abidjan et dans plusieurs villes  du pays perturbant ainsi  la rentrée scolaire  qui a débuté depuis le lundi 10 septembre.  Pour le premier responsable de la FESCI,  Assi  Assi Fulgence ces frais  annexes aux frais d’inscription  constituent  une énorme charge supplémentaire pour les parents d’élèves, ces frais sont  inutiles, il faut les supprimer pour alléger leurs  dépenses.

Albert  Zatté