POLITIQUE

Accusé d’un retour au PDCI, Malick Fadiga dément l’intox

Le délégué départemental associé du rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dans la région de Bouaké, Malick Fadiga n’a pas mis du temps pour faire démentir les oiseaux de mauvais augure qui tentent de salir son image en le qualifiant d’homme indécis.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, l’ex vice-président du PDCI RDA est accusé d’un éventuel retour à la maison du parti septuagénaire de Côte d’Ivoire. L’homme connu pour assumer ses prises positions jusqu’à la dernière énergie a battu en bêche ces intoxications. Joint au téléphone Malick Fadiga s’est dit indigné contre ces comportements rétrogrades qui mettent l’Afrique en retard et de rassurer ses militants de sa ferme conviction de demeurer RHDP jusqu’à la dernière goutte de son sang « Je suis et je reste délégué départemental associé RHDP de Bouaké n’en déplaise à certains. Je continue mon travail d’aide, de combat contre l’exclusion.

La preuve, j’étais à Bouaké la semaine dernière, sur le terrain, entrain de distribuer des vivres et non vivres aux populations sans distinction d’ethnie » a déclaré Malick Fadiga. Poursuivant le fils de feu Lamine Fadiga a dit mettre en avant les idéaux du père fondateur de la nation, Félix Houphouët Boigny que de privilégier son intérêt personnel. Pour l’ancien directeur de campagne de Jean Kouassi Abonouan aux élections régionales, Si l’union de sa petite fille Nadi Bamba avec l’ex-président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo ne lui a pas permis de rejoindre le front populaire ivoire (FPI) qui ne correspondait pas aux ses idéaux, ce ne sont donc pas pour des calculs matérialistes qu’il a déposé ses valises au RHDP. Bien que réclamé au parti du sphinx de Daoukro, Malick Fadiga qui dit avoir tourné la page du PDCI-RDA, n’est plus nourri par un éventuel retour. Soutenant qu’après le RHDP il prendra définitivement sa retraite politique.

Pour l’heure, l’homme d’action se dit préoccupé par des actions concrètes sur le terrain au nom du parti dans lequel il s’est engagé. « Je suis sur le terrain entrain de distribuer des vivres à la population sans distinction ethniques et si je le fais sans mettre en avant mon titre de délégué départemental associé, c’est pour montrer que le RHDP comme l’a dit le directeur exécutif de notre grand parti, Adama Bictogo, est composé de cadres issus de différentes régions et proches de leurs populations avant et après la politique. Je suis et je demeure RHDP, il faut que cela soit clair dans les esprits » a conclu Malick Fadiga.

N.D