SOCIÉTÉ

Affaire Brice Sieson / Méambly : « L’autopsie revèle qu’aucun organe n’a été enlevé »

Evariste Méambly, député de Facobly, par ailleurs président du Conseil régional du Guémon, a tenu une conférence de presse ce lundi 12 mars 2018 à Abidjan pour dire sa part de vérité sur la mort du jeune Yéhi Brice Siesson, survenue jeudi 22 février dernier à son domicile.

« Il n’y a même pas un millimètre d’intestin qui a manqué », a martelé Evariste Méambly, selon, dit-il, le rapport d’autopsie. Le député invite la famille qui a évoqué la thèse de crime rituel et parlé de ‘‘corps vidé de ses organes’’ à publier ledit rapport. « Je me suis battu uniquement à la sueur de mon front pour obtenir ce que je possède et je ne connais pas de voie détournée, malsaine ou mystique. », a-t-il ajouté.

Tout en s’inclinant à la mémoire du jeune Brice Siesson (28 ans) dont il est du même village, le député Evariste Méambly soutient que cette affaire n’est rien d’autre qu’une nouvelle trouvaille de ses adversaires politiques, médiatisée et recuperée par les cyberactivistes. « Brice Siesson et Kpaho Parfait, marin, sergent chef, présumé auteur du tir accidentel ou pas (actuellement en prison à la police criminelle Ndlr) sont issus du même village. Ils ne figurent pas dans sa garde rapprochée. Brice Siesson avait pris son ticket dans une gare à Yopougon. Comment se fait-il qu’il se trouve dans mon cortège de 25 véhicules entre deux agents de sécurité armés ? Ils sont venus faire un ‘‘gombo’’ qui a glissé. », a indiqué Evariste Méambly qui n’a pas manqué de souligner qu’il a porté plainté contre Brice Siesson de son vivant ainsi qu’à l’encontre des membres de son staff.

« J’ai un moral d’acier. Je me battrai pour gagner les élections à venir avec 6 candidats au poste de sénateurs,  90 candidats aux communales et aux régionales. », a fait savoir Méambly qui conseille à la jeunesse ivoirienne de se détourner des voies macabres pour gagner leurs vies.

Cyrille NAHIN