Accueil » Blé Goudé : « J’ai beaucoup de pincement au cœur pour Guillaume Soro »
POLITIQUE

Blé Goudé : « J’ai beaucoup de pincement au cœur pour Guillaume Soro »

Le président du Cojep a fait le tour de l’actualité nationale. Évoquant la condamnation de Guillaume Soro à perpétuité par la justice ivoirienne, il a fait savoir qu’il était ému face à cette décision de justice qui frappe l’ex-président de l’Assemblée Nationale. « (…)

Toute réalité politique est une denrée périssable. Ce que j’ai envie de dire, c’est que j’ai beaucoup de pincement au cœur pour Guillaume Soro que je connais bien. Mais j’ai confiance en son équipe de défense qui certainement va se battre pour le sortir de là », soutient Blé Goudé. Abordant la question du retour de Laurent Gbagbo, le président du Cojep a expliqué qu’il se réjouit pour ce retour non sans révéler qu’il est en contact permanent avec l’ex-président ivoirien. « Je me réjouis du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Ses partisans l’attendaient, beaucoup d’Ivoiriens l’attendaient pour que cela puisse contribuer au processus de réconciliation. J’ai toujours dit à la Cpi, même quand j’étais sur le banc des accusés, que Laurent Gbagbo n’avait pas sa place là. Qu’il ait regagné sa terre natale aussi en bonne santé comme ce que j’ai vu sur les images, je suis content. Il m’a appelé avant de prendre l’avion, quand il est arrivé, il m’a aussi appelé pour me dire qu’il était bien arrivé. Je suis content », indique-t-il.

A la question de savoir s’il ne se sentait pas trahi après le retour de Laurent Gbagbo au pays alors qu’ils étaient des co-accusés, impliqués dans un même combat, le président du Cojep a signifié qu’il restait patient attendant son tour pour regagner la Côte d’Ivoire « C’est la dixième fois que je fais la prison politique pour mes convictions. Quand vous êtes en prison que votre co-accusé est maltraité, vous avez des raisons d’être triste. Mais quand il est libéré qui plus est, il rentre chez lui auprès des siens, cela veut dire que votre tour arrivera aussi. Ce que la prison m’a appris, c’est la patience. Dans tous les cas, ce n’est pas le président Laurent Gbagbo qui autorise que l’on rentre en Côte d’Ivoire. Il est rentré, cela est une assurance que mon tour viendra », relève Blé Goudé. Aussi a-t-il ajouté qu’il a entrepris toutes les démarches pour l’obtention de son passeport et qu’il attendait toujours la réponse des autorités ivoiriennes.