SOCIÉTÉ

Bonne Gouvernance, Les populations crachent leur vérité ” nous ne ressentons pas toutes ces prétendues croissances économiques du pays à Bouaké”

La mission externe du Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP) était ce mardi 17 juillet 2018 face aux populations de Bouaké pour une collecte d’information sur les questions de bonne gouvernance. Une mission qui survient après celle menée par la commission nationale du MAEP. Il s’est agit pour les émissaires de cette structure de l’union africaine de recueillir des informations pour une confrontation de données avec l’étude réalisée par la commission nationale. De cette confrontation découlera un rapport final mis en exergue les véritables réalités qui vivent les populations ivoiriennes.

Le chef de l’état Alassane Ouattara, devant ses pairs de l’union africaine en janvier 2019 devra expliquer ce rapport. Sur la question des prétendues croissances économiques réalisé par la côte d’ivoire, les populations ne sont pas passées par mille mots pour cracher leur vérité ” nous ne ressentons pas toutes ces prétendues croissances économiques à Bouaké” ont-elles fait entendre au chef de la mission Khayal Mahamoud. Elles ont en outre relevé que rien ne va à Bouaké. ” on ne veut nous croire que tout va bien or rien ne va” ont-elles déploré. Dénonçant ainsi les mauvaises gouvernance observé dans toutes les administrations notamment au plan sanitaire dans le centre hospitalier de Bouaké où disent-ils “la corruption est monnaie courante”. La gratuite de soins pour les personnes dites vulnérables est un leurre.

Le volet éducation n’est pas resté en marge. Sur le plan social, les populations ont rapporté à la mission que nombreuses familles voire le plus grand nombre ont du mal à s’acheter un kilo de riz par jour pour ne dire qu’ils ont du mal à se nourrir. Pour les populations du monde rural, le calvaire est encore pire. Tout est passé en revue, logement, cherté de la vie, le chômage et même la pénurie d’eau pour laquelle les populations ont estimé comme une légèreté de la part des autorités. la mission a indiqué avoir pris bonne note et que toutes ces questions seront consignées dans le rapport final que le président Alassane Ouattara expliquera devant ses pairs. Pour rappel le MAEP est une structure de l’union africaine et inscrit dans le protocole du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Un instrument pour jauger la bonne gouvernance dans les pays africains et la Côte d’Ivoire est le 35ième pays à faire son entrée dans le MAEP.

Nesta Devinci

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire