AFRIQUE & MONDE

Brexit: Elizabeth II, très en colère, sort de sa légendaire réserve

La reine Elizabeth II, 93 ans, est réputée être un animal de sang froid. Elle ne montre guère ses émotions. Pourtant, aujourd’hui, elle sort de sa réserve légendaire. Etonnant. Décryptage.

Elisabeth II n’a pas mâché ses mots ! A 93 ans, la souveraine est toujours restée en dehors des affaires politiques de l’État. Son statut l’oblige a une neutralité totale. Elle a connu au cours de son règne plus de 14 premiers ministres, en préférant certains à d’autres ( on la disait très proche de Winston Churchill et de Harold Wilson…). Elle a connue de nombreuses crises politiques, les a toujours surmontées en fin stratège politique. Mais aujourd’hui, la souveraine en a assez. Elle aurait même fait une entorse à la règle de neutralité selon un de ses conseillers. Celui-ci a révélé en effet au Sunday Times que la reine serait « vraiment consternée » et mécontente de la « qualité » de la classe politique britannique dans le chaos du Brexit. La source a ajouté que la frustration de la reine ne faisait que grandir, alors que le Royaume-Uni se rapproche d’un « no deal » avec l’arrivée du nouveau Premier ministre Boris Johnson. « Je l’ai entendue parler de sa déception face à la classe politique actuelle et de son incapacité à gouverner correctement », a expliqué ce proche de la couronne.

Jusque-là, les opinions d’Elizabeth II ont rarement été exposées. Cette confidence serait donc l’une des plus importantes de son règne. Cette intervention arrive au moment où les opposants à une sortie sans accord veulent entraîner la reine Elizabeth II dans l’arène politique. En effet, selon eux, elle serait la seule capable de faire barrage au « no deal ». Ils souhaiteraient que la souveraine fasse passer une motion de censure contre le gouvernement conservateur et fasse ensuite démissionner Boris Johnson… Encore faut-il que Elisabeth II accepte d’intervenir …. Sans compter qu’elle est occupée par d’autres affaires personnelles, comme les accusations d’agressions sexuelle sur mineurs de son fils Andrew ou encore celle de la sécurité de Buckingham palace… Une fin de règne chaotique et compliquée pour sa majesté mais God save the Queen…

Retrouvez cet article sur GALA.fr