Accueil » C.I/ Trafic de drogue : La France saisie 6 T de cocaïne destinées à Abidjan – Valeur : 656 milliards de F.CFA
SOCIÉTÉ

C.I/ Trafic de drogue : La France saisie 6 T de cocaïne destinées à Abidjan – Valeur : 656 milliards de F.CFA

Une vue de la saisie des militaires Français / Photo : Actu.fr

Impressionnante saisie de drogue dans le golfe de Guinée. Une opération menée depuis le porte-hélicoptère amphibie (PHA) Dixmude a permis de découvrir 6 tonnes de cocaïne à bord d’un cargo venu d’Amérique du Sud, dimanche 21 mars. (valeur estimée par l’armée française à 1 milliard d’euros soit un peu plus de 656 milliards de franc CFA, ndlr)

Le Najlan, cargo de 105 mètres de long pour 16 de large battant pavillon de Saint-Christophe-et-Niévès, avait quitté Rio de Janeiro le 5 mars. Après une traversée de l’Atlantique de deux semaines sous étroite surveillance, l’équipe de visite du Dixmude est montée à bord pour y découvrir plus de 6000 kilos de drogue parmi la cargaison. L’équipage s’est montré coopératif, laissant monter à bord les militaires français et permettant de procéder à la fouille. Il n’y a pas eu d’arrestation et le navire a pu reprendre librement sa route vers Abidjan (Côte-d’Ivoire) après avoir obtenu l’autorisation du procureur de la République de Brest. Deux embarcations semi-rigides ont été mobilisées, ainsi qu’un hélicoptère Alouette III et un drone Camcopter S-100 pour relocaliser le cargo et le surveiller discrètement.

L’opération était dirigée par le préfet maritime de l’Atlantique et le procureur de Brest. Elle a été menée sur la base de renseignements transmis par l’office français antistupéfiants (OFAST) et la police néerlandaise en collaboration avec le centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants (MAOC-N, basée à Lisbonne), Europol et les autorités brésiliennes. Le Dixmude est déployé dans le golfe de Guinée dans le cadre l’opération Corymbe, qui permet au delà d’assurer une présence navale française permanence dans la région,  de contribuer à la lutte contre l’insécurité maritime et les trafics illicites.

Source : meretmarine.com

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire