POLITIQUE

CEI : La révision de la liste électorale aura lieu du 10 au 24 juin 2020

Présidentielle 2020 : Les détenteurs d’une carte d’électeur ne sont pas concernés par l’enrôlement.

Les détenteurs d’une carte d’électeur de 2010, 2015, 2016 et 2018 ne sont pas concernés par l’opération de Révision de la liste électorale (RLE) qui se tient du 10 au 24 juin 2020.

L’information a été donnée au cours d’une rencontre d’échange entre les hommes de médias et la Commission électorale indépendante (CEI), ce vendredi 22 mai 2020, au siège du PNUD au Plateau à Abidjan. Ces personnes, au nombre de 6.600.000, pourront librement voter le candidat de leur choix, le 31 octobre 2020, sur présentation de la preuve de leur inscription sur la liste électorale qui n’est autre que la carte d’électeur. Pour vérifier qu’il est bien inscrit sur une liste électorale, le citoyen qui le désire, peut se rendre dans le centre où il a été enrôlé, muni de sa carte d’électeur. Si cette carte est perdue, la vérification se fera sur la base d’une pièce administrative (CNI, attestation d’identité), ou encore par la vérification numérique des empreintes.

Autre chose, le détenteur d’une carte d’électeur qui voudrait changer de lieu de vote, doit prouver le changement de lieu de résidence, par un certificat de résidence ou autre document administratif afferrents.  Etant entendu que la révision de la liste électorale n’est pas la reprise de l’enrôlement.

Quant aux 4.500.000 nouveaux requérants ils pourront se rendre dans l’un des 11.000 centres pour se faire enrôler. Pour cela, ils devront présenter à l’agent recenseur soit une CNI, soit un certificat de nationalité soit un récépissé d’enrôlement.

La période d’affichage de la liste provisoire est prévue du 30 juillet au 1er août 2020. La période du contentieux électoral cours du 5 au 13 août 2020, puis la publication de la liste électorale définitive est prévue le 23 septembre 2020.

Signalons que l’enrôlement électoral qui relève de la CEI est diffèrent de l’enrôlement d’identification qui est du ressort de l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI)

Source : L’intelligent d’Abidjan