POLITIQUE

CONTRIBUTION D’UN LECTEUR : “Guillaume Kigbafori Soro, le repenti…”

Photo d'archive utilisée à titre d’illustration
Jacob Loboué

GUILLAUME SORO DOIT ÊTRE PROTÉGÉ POUR L’HISTOIRE, L’AVENIR ET LE DEUIL DÉFINITIF DE LA CÔTE D’IVOIRE EN LUI RECONNAISSANT LE STATUT DE « REPENTI ».

S’AFFRANCHIR DE CETTE MAFIA POLICO-ÉCONOMICO-FINANCIÈRE ET NÉOCOLONIALISTE EST UN ACTE TRÈS AMBITIEUX, COURAGEUX, RISQUÉ ET HÉROÏQUE DE LA PART DE GUILLAUME SORO.

ÉPRIS DE LA COMMUNICATION, GUILLAUME SORO COMMUNIQUE À TOUT MOMENT ET SUR TOUS LES SUJETS, MAIS TRÈS SOUVENT MALADROITEMENT.

GUILLAUME SORO EST UN HOMME QUI EN SAIT TROP ! GUILLAUME SORO DOIT DONC ÊTRE RÉDUIT AU SILENCE DÉFINITIVEMENT. COMME L’A ÉTÉ IBRAHIM COULIBALY DIT « IB » OU « MAJOR », PARTI AVEC TOUS LES SECRETS DE LA DÉSTABILISATION DE LA CÔTE D’IVOIRE.

POUR L’HISTOIRE, POUR L’AVENIR ET POUR SON DEUIL PAR RAPPORT AUX MILLIERS DE MORTS, LA CÔTE D’IVOIRE ATTEND IMPATIEMMENT QUE GUILLAUME SORO SE CONFESSE UN JOUR. GUILLAUME SORO DOIT DES RÉPONSES AUX IVOIRIENNES ET AUX IVOIRIENS CONCERNANT LES MOTIVATIONS RÉELLES DE LA REBELLION ET LES VRAIES IDENTITÉS DES COMMANDITAIRES DE CETTE OPA (PRISE DE CONTRÔLE) ET CETTE MAINMISE POLITIQUE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE SUR LA CÔTE D’IVOIRE DÉBUTÉE EN 1999 ET OFFICIALISÉE EN 2002.

LE VENDREDI 8 FÉVRIER 2019, POUR L’OFFICIALISATION DE SA DÉMISSION DE SES FONCTIONS DE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE, GUILLAUME SORO ET SON ÉQUIPE DE COMMUNICATION SCÉNARISE ET THÉÂTRALISE CE MOMENT HISTORIQUE. Un document vidéo est donc réalisé et diffusé sur la chaîne de télévision Web dénommée « GKS TV » qui sont les initiales des prénoms et nom patronyme de Guillaume Kigbafori SORO. DANS LA VOITURE DE FONCTION LE CONDUISANT À L’ASSEMBLÉE NATIONALE ET À LA TRIBUNE DE L’HÉMICYCLE DE LADITE INSTITUTION PARLEMENTAIRE, GUILLAUME SORO TIENT DES PROPOS D’APAISEMENT, DE SAGESSE ET DE PAIX :

« Je ne veux pas, voyez-vous emmener la Côte d’Ivoire dans une situation de crise (…) C’est pourquoi, j’ai décidé de ne pas aller à la radicalisation comme me l’ont conseillé beaucoup de gens ni à l’affrontement, je veux éviter cela à cet instant (…)  Je rend ma démission de mes fonctions de Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire (…) Oui, j’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix pour la Côte d’Ivoire comme j’ai eu à le faire par le passé (…) Quand certaines personnes vous font confiance pour un jour prétendre diriger le pays (…) Vous ne souhaitez pas le détruit. Donc vous vous sacrifiez pour le pays (…) »

À LA FIN DE LA CÉRÉMONIE DE DÉMISSION, À BORD DE SA FIAT 500 CABRIOLET DE COULEUR BLANCHE AVEC UNE CAPOTE BORDEAU DE PLUS DE VINGT MILLE EUROS (20 000,00 €) À L’ACHAT NEUVE EN FRANCE, CACHÉ DERRIÈRE SES LUNETTES DE SOLEIL NOIRES, GUILLAUME SORO TIENT CETTE FOIS-CI DES PROPOS DE DÉFIANCE, D’AFFRONTEMENT ET DE GUERRE À L’ENCONTRE DU PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA, DE SON GOUVERNEMENT, DE SON PARTI POLITIQUE LE RHDP UNIFIÉ ET DE SES PARTENAIRES INTERNATIONAUX :

« Je dirai que ma vie politique ne fait que commencer. C’est le début ; on na rien fait encore (…) Aujourd’hui, je vais rendre le tabouret et je vais aller chercher le fauteuil pour m’asseoir dedans, ça sera plus confortable d’être assis dans le fauteuil. ».

LES PROPOS DE GUILLAUME SORO RAPPELLE DES PHRASES HISTORIQUES AYANT INTRODUIT LA VIOLENCE DANS LA POLITIQUE EN CÔTE D’IVOIRE.  EN 1999, SUITE AU MANDAT D’ARRÊT INTERNATIONAL POUR FAUX ET USAGE DE FAUX LANCÉ CONTRE LUI, DEPUIS L’EXTÉRIEUR DE LA CÔTE D’IVOIRE, ALASSANE OUATTARA TENAIT DE TELS PROPOS À L’ENCONTRE DU PRÉSIDENT HENRI KONAN BÉDIÉ :

« Je frapperai ce régime moribond, il tombera comme un fruit mûr (…) Je rendrai ce pays ingouvernable  (…) Je n’attendrai pas cinq (5) ans pour rebondir (…) Tant que je ne suis pas Président de la République, je brûlerai ce pays (…)».

Quelques mois plus tard, le régime du Président Henri KONAN BÉDIÉ était renversé à la faveur du coup d’État militaire de décembre 1999. C’ était l’ascension au pouvoir de Feu le Général Robert GUÉI.  Le coup d’État perpétré par des soldats dont la plupart faisait partie de la garde rapprochée d’Alassane OUATTARA, quand il était Premier Ministre de la CÔTE D’IVOIRE. Premier coup d’État dans un pays qui jusqu’à lors s’était fait connaître dans le Monde entier pour son pacifisme légendaire.

GUILLAUME SORO S’ATTAQUE À SES ANCIENS PARTENAIRES DE LA MAFIA NATIONALE ET INTERNATIONALE POLICO-ÉCONOMICO-FINANCIÈRE ET NÉOCOLONIALISTE QUI SÉVISSENT SUR LA CÔTE D’IVOIRE DEPUIS 2002.  GUILLAUME SORO EST DÉSORMAIS UN REPENTI. IL DEVIENT AINSI UN INDIVIDU DANGEREUX ET UN HOMME À ABATTRE. C’EST POURQUOI, LA SÉCURITÉ ET LA PROTECTION DE GUILLAUME SORO DOIT ÊTRE SURVEILLÉE COMME LE LAIT SUR LE FEU. IL DOIT PARLER POUR PERMETTRE LE DEUIL DES IVOIRIENNES ET DES IVOIRIENS.

Guillaume SORO adopte la démarche de Claude CHOSSAT un repenti de la MAFIA CORSE qui a dit : « Je n’en pouvais plus. ». Et en 2009, dans un livre-confession, Claude CHOSSAT décide de parler « au milieu des muets et des morts» selon son expression, malgré le dicton « Acqua in bocca», littéralement de « l’eau dans la bouche», très prisé du milieu pour inviter au silence.

EST-IL BESOIN DE RAPPELER QUE LE REPENTI RACONTE, DE L’INTÉRIEUR, LE FONCTIONNEMENT DE L’ORGANISATION SECRÈTE, LES HOMICIDES, LES CHEFS, LES SUCCESSEURS POTENTIELS, LES COMPLICITÉS, LES COMPLICITÉS AVEC LES POLITIQUES, LE MONDE ÉCONOMIQUE, LES APPELS D’OFFRES TRUQUÉS, LES PASSATIONS DE MARCHÉS PUBLICS, ETC. LE REPENTI A DE MULTIPLES DEVOIRS DONT LE PREMIER EST DE DIRE LA VÉRITÉ.  LE REPENTI EST UN INSTRUMENT FORMIDABLE DE LUTTE CONTRE LA MAFIA.
EN 1991, L’ITALIE A CRÉÉ LE STATUT DE REPENTI. LA FRANCE LUI A EMBOÎTÉ LE PAS.

En décidant de s’attaquer frontalement à Alassane OUATTARA, au RHDP UNIFIÉ, à la FRANCE, au MARAOC, aux grandes entreprises françaises telles que BOUYGUES, BOLLORÉ, ELF TOTAL, ORANGE, à la MAFIA national et international politico-économico-financière et néocolonialiste,
les jours de Guillaume SORO sont comptés en CÔTE D’IVOIRE. Pour sa sécurité personnelle et celle de sa famille, Guillaume SORO doit quitter la CÔTE D’IVOIRE pour demander l’exil politique dans un pays hors de la zone francophone.

Jacob Aimé LOBOUÉ
CONSULTANT PLURIDISCIPLINAIRE DIPLÔMÉ DES UNIVERSITÉS PARIS 2 PANTHÉON ASSAS                                                                                       ET PICARDIE JULES VERNE ET DE L’I.A.E AMIENS (U.P.J.V)

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire