POLITIQUE

Côte d’Ivoire/ Election du maire du Plateau : Jacques Ehouo manque de peu de se voir arracher la mairie par son directeur de campagne

Jacques Ehouo ( au centre) nouveau Maire de la commune d'Abidjan-Plateau

Jacques Ehouo, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir) à l’élection municipale du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan, a été élu le samedi 23 mars 2019 de justesse à la tête de la municipalité avec 13 voix contre 12 pour son adversaire Parfait Kouassi ( son directeur de campagne lors des élections générales).

Vingt et cinq conseillers ont pris part au vote. A l’issue du scrutin, Jacques Ehouo, tête de liste du Pdci a obtenu 13 voix sur 25 contre 12 pour Parfait Kouassi, un homme politique issu du Pdci. Selon des partisans du maire élu « il y a eu des traites » lors du vote.

M. Michel Dibi Koblavi a été élu comme premier adjoint au maire. Il est suivi par Guy Money, deuxième adjoint au maire, le benjamin du Conseil. « L’élection s’est passée dans de très bonnes conditions», a estimé M. Ehouo.

« C’est vrai que nous avons eu des adversaires, mais il est important que maintenant nous pensions à la population du Plateau. Donc, nous allons dès lundi nous mettre au travail, penser pour la population et mettre en place notre programme », a dit M. Ehouo à la presse.

« Je tiens tout d’abord à dire merci au président Ouattara, merci également au président Bédié, et à toutes les personnes qui ont pu concourir pour cette crise que nous avons eue et qu’il y ait un dénouement assez favorable », a-t-il ajouté.

Le nouveau mairie du Plateau, Jacques Ehouo, fait l’objet de poursuite judiciaire pour détournement de deniers publics. Pour lui «pour demain, Dieu y pourvoira ». Il a déclaré avoir « gagné en Pdci » et considère que « être Pdci, c’est important » et il continuera à « travailler dans ce sens ».

La mairie du Plateau était sous administration d’une délégation spéciale depuis près de trois mois. Elle était conduite par le préfet du département d’Abidjan, Vincent Toh Bi.

Source : Abidjan.Net