POLITIQUE

Cote d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Bédié formalisent leur engagement pour la paix et la réconciliation entre les ivoiriens.

Sur instigation des deux leaders politiques Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, Le FPI porté par Gbagbo et le Pdci-Rda ont acté ce jeudi 30 avril au siège du PDCI-RDA à Cocody leur engagement pour la paix et la réconciliation en Cote d’Ivoire.

L’ambiance était bon enfant ce jeudi matin au siège du PDCI-RDA à Abidjan Cocody. Il s’agissait pour les militants du parti démocratique de Cote d’Ivoire conduit par Maurice Kacou Guikahué le Secrétaire exécutif et ceux du Front populaire ivoirien fidèle à Laurent Gbagbo qui avaient à leur tête le Secrétaire général Assoa Adou d’acter leur engagement pour la paix et la réconciliation nationale en Cote d’Ivoire et cela 10 mois après la rencontre historique entre les deux leaders des deux partis, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié le 29 juillet 2019 à Bruxelles.

Cet engagement intervient dans un contexte où l’ambiance politique est quelque peu tendue en Cote d’Ivoire marquée par l’emprisonnement de nombreuses personnalités politiques et la récente condamnation de Soro Guillaume à 20 ans de prison.
Après plus d’ 1 heure de concertation entre les cadres des deux partis, ceux-ci ont un convenu de commun accord d’un document cadre qui consacrera définitivement leur engagent pour la paix et la réconciliation.

Le document cadre a été cosigné séance tenante sous le regard de la presse par Assoa Adou pour le compte du FPI et Maurice Kacou Guikahué pour le PDCI-RDA.
Après l’étape de signature des documents l’honneur est ensuite revenu à Georges Philippe Ezaley membre du bureau politique du parti septuagénaire de faire lecture du document cadre de collaboration entre les deux partis qui portera sur le projet de réconciliation des ivoiriens pour une paix durable.

« Sous l’impulsion des présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, le Fpi et le Pdci –Rda ont entrepris d’établir un document cadre de collaboration qui définit les enjeux et les méthodes nécessaires à la réalisation d’une vraie réconciliation et d’une paix durable en Cote d’Ivoire en vue de mettre un terme définitif à la division et la guerre dans notre pays. La méthode de réconciliation que nous proposons est de type participatif et inclusif. » A indiqué d’entrée M. Ezaley Philippe.

Parlant des objectifs de cet accord M. Ezaley a expliqué que l’accord cadre permettra entre autres de pardonner dans la vérité et la justice, d’éliminer les séquelles des crises successives, de trouver les solutions originales aux problèmes qui sont à la base des crises dans notre pays.

Zatté Albert