SOCIÉTÉ

Dimbokro: La BRICM traque les orpailleurs clandestins

Dans le cadre, de son opération de déguerpissement et de destruction, la brigade de répression des infractions au code minier (BRICM) , a le 18 février 2020, fait une desente musclee dans le village de Booré, S/P de Diangokro, dans le département de Dimbokro. Ce sont 51 gendarmes qui ont traqué les orpailleurs clandestins opérant dans la zone.

Ce raid a permi, la saisie d’important matériels d’orpaillage. Le bilan fait état d’un groupe électrogène, d’une moto pompe et d’un sac de minerais saisis. A cela s’ajoutent 6 pelles, 2 brouettes, 10 pioches, 3 machettes et 2 poêles de lavage. Aussi 17 abris de fortunes, 8 concasseurs et 4 broyeuses et 218 bidons d’eau de 25 litres ont été détruit. Des enquêtes sont ouvertes pour d’appréhender les orpailleurs ces clandestins qui nuisent terriblement à l’economie ivoirienne. Installé depuis le 26 décembre 2018, la Brigade de Répression des Infractions au Code Minier a au total démantèle 222 sites d’orpaillage clandestin, et l’interpelle 139 personnes.

Elle a en outre permis, de saisir 139 pelles hydrauliques, 123 motopompes, 51 générateurs et 81 motocyclettes. A cela s’ajoute plus de 6 tonnes d’or et 250 tonnes de minerai d’or saisi. 13 condamnations ont au total été prononcées par les tribunaux et 2.620.000.000 FCFA et 50.000.000 FCFA de dommages et intérêts au profit au prejiduce de l’Etat de Côte d’Ivoire ont été fixé . Ce bon rendement a valu a cette brigade, la reconnaissance nationale. Ce qui a été matérialisée par la remise de distinctions honorifiques, l’or de la 7e édition de la Journée Nationale de l’Excellence, en 2019.

Doumbia Balla Moïse