POLITIQUE

Elections sénatoriales/ Bamba Moriféré : « Bédié et Wodié sont d’accord avec nous sur le caractère illégal de l’ordonnance »

Bamba Moriféré, président d’une coalition de partis politiques de l’opposition, s’est prononcé ce mardi 27 février 2018, au micro de nos confrères de la Radio de la paix, sur  la polémique née de l’ordonnance du chef de l’Etat fixant l’organisation et la tenue des élections sénatoriales le 24 mars prochain.

« Le président Bédié est parfaitement d’accord avec nous sur le caractère illégal de l’ordonnance. Nous lui avons demandé de prendre position et j’espère qu’il le fera dans les jours qui viennent. Le professeur Francis Vangah Wodié, ancien président du Conseil constitutionnel a rencontré le président Bédié parce qu’il pense également qu’il y a un gros problème dans ce pays. Différentes personnalités sont en train de se concerter parce que nous ne pouvons pas accepter que ce pays continue à aller à vau-l’eau. », a-t-il revélé.

Mieux, Bamba Moriféré se dit prêt à demander aux membres de la Commission Electorale Ivoirienne (CEI) issus de la coalition de partis politiques ‘‘Débout pour sauver la Côte d’Ivoire’’ qu’il préside de démissionner. Car dit-il, la CEI doit être reformée parce qu’aujourd’hui, elle est aux ordres de l’exécutif. « Il faut qu’il y ait un débat sur une nouvelle CEI que nous puissions mettre en place de façon consensuelle. », conclut-il.

Portée sur les fonts baptismaux samedi 24 février dernier, ‘‘Débout pour sauver la Côte d’Ivoire’’, coalition de partis politiques de l’opposition, présidée par le professeur Bamba Moriféré s’est assignée pour but de défendre la démocratie en Côte d’Ivoire et entend mener le combat de la reforme de la CEI.

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire